Santé au travail : le groupe PS présente cinq pistes pour lutter contre la souffrance

Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale a présenté mardi cinq pistes contre la souffrance au travail afin de “travailler mieux pour vivre mieux”, a déclaré son porte-parole Alain Vidalies.

Ces dispositions, qui devaient être entérinées par le Bureau national du PS dans la soirée, seront ensuite soumises à l’appréciation des partenaires sociaux, a-t-il ajouté.

Première proposition: le renforcement du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail par une plus grande indépendance vis-à-vis de l’employeur.

Deuxième proposition: le renforcement des missions et des moyens de la médecine du travail avec notamment la création de structures régionales paritaires de santé.

La groupe PS préconise en outre une meilleure prévention des risques par un renforcement du droit d’expression des salariés, une meilleure indemnisation des accidents du travail avec une réparation intégrale du préjudice subi, ainsi qu’un renforcement des corps de contrôle qui seraient dotés de moyens supplémentaires pour mener à bien leur mission.

Paris, 15 déc 2009 (AFP)