Stress au travail : Les services production informatique AG2R de Chartres en difficulté

Dans une note parue la semaine dernier sur le site de la Section Syndicale CFDT du groupe d’assurance AG2R La Mondiale, on apprend que certains employés des services de production informatique AG2R de Chartres se plaignent d’une “une véritable souffrance au travail.” selon le syndicat.

La délégation syndicale CFDT du groupe d’assurance AG2R La Mondiale constate actuellement une situation de souffrance collective au travail pour de nombreux informaticiens du site de production d’AG2R à Chartres. Une première réunion entre Paule Arcangeli, la directrice des ressources humaines du groupe, et le directeur informatique du site a même eu lieu en juillet dernier, afin de comprendre pourquoi l’environnement de travail semble délétère.

Outre le constat d’un manque de communication entre salariés et hiérarchie, le syndicat relève également des interrogations à propos de certains responsables qui auraient été écartés. « Les informaticiens s’inquiètent du sort de certains managers qui on été mis sur la touche », affirme Patrice Guillemin, délégué régional CFDT (Chartres) chez AG2R la Mondiale.

Des changements de tâches inappropriés pour certains employés auraient également été constatés, et la nouvelle organisation informatique entre AG2R et La Mondiale, provoquerait des dysfonctionnements entre les deux sites de production de Chartres et de Mons. De plus, le projet de regroupement avec Systalians, la plateforme informatique du groupe Réunica, participe à l’inquiétude générale, d’autant que les salariés sont très peu informés.

« Les informaticiens ne savent pas où il vont. C’est le flou le plus total pour l’avenir, et certains redoutent des remplacements », ajoute Patrice Guillemin. « A l’heure actuelle, nous n’avons pas de compte-rendu de la situation. Une nouvelle réunion doit avoir lieu le 14 septembre prochain (lors de la commission informatique du groupe) avec madame Arcangeli. Nous restons pour le moment en retrait dans cette affaire et préférons ne pas compromettre le dialogue, ni intervenir. Nous relatons seulement les faits et faisons entièrement confiance à la DHR pour régler ce problème », conclut-il.

L’assureur avait conclu le 28 avril dernier un accord sur le suivi des situations de stress au travail avec les organisations syndicales. Contacté par la rédaction de News Assurances, le groupe AG2R La Mondiale ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet.