Pôle emploi : Les arrêts maladie en hausse l’an dernier

La durée moyenne des arrêts maladie des agents de Pôle emploi a progressé de plus de 13% en 2010, par rapport à 2009, ce que des syndicalistes ont imputé lundi à la hausse du stress dans le service public de l’emploi.

Nationalement, 12,8 jours d’arrêt par agent ont été comptabilisés l’an dernier, contre 11,3 jours en 2009, a-t-on appris auprès de Pôle emploi. Mais en Ile-de-France, le bond a été de quelque 20%, la moyenne passant de 14 jours à 16,9, a indiqué un porte-parole, confirmant des informations du Parisien lundi.

« Ces chiffres n’ont pas encore été communiqués au Comité central d’entreprise, mais ils ne nous étonnent pas. Ce bilan confirmerait ce que nous constatons avec, en particulier, et malheureusement, une augmentation des tentatives de suicide », a commenté Denis Lalys, secrétaire général de la fédération CGT des organismes sociaux, interrogé après les informations du Parisien sur les cas franciliens.

Néanmoins, la durée des arrêts maladie à Pôle emploi reste dans la moyenne, voire en-deçà, des absences pour arrêts maladie dans les entreprises françaises, globalement de 14,5 jours en 2009, selon une étude d’Alma Consulting portant sur les secteurs de la santé, des services, des transports, de l’industrie du commerce et du BTP.

Par ailleurs, la direction de Pôle emploi fait valoir que « la comparaison est peut-être un peu compliquée » entre 2010 et 2009, année où la fusion ainsi que la consolidation et l’harmonisation des chiffres entre ANPE et Assedic, n’étaient pas encore menées à terme. Pôle emploi s’est doté fin 2010 d’un plan pour les risques psycho-sociaux, mis en oeuvre depuis le début de l’année, avec une formation des managers aux risques et l’installation d’un « référent » par région, en charge du pilotage du plan, en liaison avec assistantes sociales, médecins du travail, responsables de la sécurité et Ressources humaines.

Ce plan est une initiative de la direction après l’échec l’an dernier de négociations avec les syndicats sur ce sujet.

Paris, 9 mai 2011 (AFP)