Scor : Le successeur de Denis Kessler choisi

Denis Kessler, PDG de Scor
La prochaine assemblée générale de Scor se tiendra le 30 juin prochain.

Le conseil d’administration de Scor a choisi Benoît Ribadeau-Dumas pour succéder à Denis Kessler au poste de directeur général du réassureur.

Le conseil d’Administration de Scor, réuni mercredi 16 décembre 2020, s’est prononcé sur la succession de Denis Kessler, président directeur général du réassureur tricolore. Ainsi, sur recommandation du comité de nomination du groupe, épaulé d’un cabinet de recrutement international, le conseil d’administration de Scor « a décidé la mise en œuvre de la dissociation des fonctions de président et de directeur général, dans des conditions permettant le succès de la transition. Elle sera pleinement effective à l’issue de l’assemblée générale qui se tiendra au printemps 2022 », peut-on lire dans un communiqué.

Il a en conséquence choisi à l’unanimité Benoît Ribadeau-Dumas comme prochain directeur général du réassureur. « A compter du 1er janvier 2021, Benoît Ribadeau-Dumas deviendra directeur général adjoint de SCOR et rejoindra à ce titre le comité exécutif du Groupe. Le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale annuelle de 2021 de le nommer administrateur du Groupe, en vue d’une nomination en tant que directeur général à l’issue de l’assemblée générale annuelle de 2022 », poursuit le groupe.

Par ailleurs, le conseil d’administration de Scor a souhaité à l’unanimité que Denis Kessler poursuive son action en tant que président « et une résolution en ce sens sera soumise à l’assemblée générale annuelle de 2021 ». Denis Kessler restera donc directeur général de Scor jusqu’à la nomination de Benoît Ribadeau-Dumas à cette fonction au printemps 2022.

Polytechnicien et diplômé de l’ENA, Benoît Ribadeau-Dumas a débuté sa carrière en 1997 au Conseil d’Etat comme auditeur, puis maître des requêtes. En 2002, il est nommé conseiller technique au cabinet du Premier Ministre avant d’intégrer trois ans plus tard le groupe Thales. Nommé CEO de Thales Underwater Systems en 2008, il rejoint deux ans plus tard CGG comme EVP Marine, puis comme senior executive vice-president acquisition. En 2015, Benoît Ribadeau-Dumas intègre le groupe Zodiac Aerospace comme directeur général de la branche Aerosystems et rejoint en 2017 le Premier ministre Edouard Philippe comme directeur de cabinet.

Que pensez-vous du sujet ?