Résultats : Les turbulences boursières font chuter le bénéfice net 2011 de AIA

L’assureur asiatique AIA, coté à Hong Kong, a enregistré en 2011 une chute de 41% de son bénéfice net en raison des turbulences boursières qui ont pesé sur ses investissements, alors que ses activités d’assurance ont progressé sur tous ses marchés clés.

Son bénéfice net est ressorti à 1,6Md de dollars (1,2Md d’euros) contre 2,7Mds lors de l’exercice 2010 clos en novembre, pour des revenus en baisse de plus de 20%, à 14,4Mds de dollars contre 18,4Mds.

Ses coûts ont diminué de 17%, à 12,2Mds mais le produit de ses investissements a été divisé par 3,5, à 1,9Md contre 7,2Mds.

AIA privilégie pour évaluer ses performances la « valeur d’affaires nouvelles » qui mesure la valeur actuelle des bénéfices escomptés sur les polices souscrites dans l’année écoulée.

Celle-ci a bondi de 40% par rapport à 2010, à 932M de dollars (après impôts), supérieure aux 870,5M attendus par les analystes, selon un sondage de l’agence Dow Jones.

La croissance a été soutenue sur ses principaux marchés, à Hong Kong (+50%), où il titre près d’un tiers de ses revenus, Singapour (+60%), en Chine (+23%) et en Malaisie (+50%). La Thaïlande a également progressé (+30%) malgré des revenus en baisse au quatrième trimestre en raison des inondations.

L’Asie « demeure la région la plus dynamique », s’est félicité le patron d’AIA, Mark Tucker, précisant que le groupe avait mis l’accent sur la promotion des assurances accident et santé.

AIA avait été introduit en Bourse en octobre 2010 par son actionnaire, l’américain AIG, après l’échec de son projet de rachat par le britannique Prudential, en juin. AIG détient toujours environ 30% du capital d’AIA.

Hong Kong, 24 fév 2012 (AFP)