Résultats 2014 : L’assurance allemande retrouve des couleurs

Après une année 2013 chahutée par d’importants événements naturels, les assureurs allemands ont réalisé une bonne année 2014.

La Fédération allemande des sociétés d’assurance (GDV – Gesamtverband der Deutschen Versicherungswirtschaft) peut souffler. L’année 2014 s’est clôturée sur une note positive, après une année 2013 ponctuée de nombreuses catastrophes naturelles. Au global, une hausse de 2,7% des cotisations a été constatée, qui s’élèvent à 192 milliards d’euros, soit un peu moins qu’en France.

Les assureurs vie, portés par les produits de retraite, ont encaissé 94 milliards d’euros de primes (en hausse de 3,1%). Mais ils ont aussi versés 85 milliards d’euros de plus à leurs clients qu’en 2013 (+6,4%). L’activité des compagnies spécialisées dans la santé ressort quant à elle quasi stable (+0,7%), plombée par le moindre attrait des Allemands pour les produits d’assurance dépendance (-2,5%). Les compagnies d’assurance dommages ont pour leur part vu leurs cotisations progresser de 3,2%, à 63 milliards d’euros. L’assurance auto croît de 4,6%, celle des biens de 3,6%.

Au final, après 2 milliards d’euros de pertes techniques constatées en 2013, les bénéfices sont estimés à 3 milliards d’euros pour le secteur en 2014. Et le ratio combiné est lui aussi revenu à un niveau plus mesuré : de 103,5% en 2013, il atteint aujourd’hui 95%.

Malgré une anticipation de croissance plus modérée en 2015, Alexander Erdland, président de GDV, se dit optimiste : « Après les résultats de l’année précédente (2013), nous sommes avant toute chose incités à travailler encore plus dur », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. Pour autant, et tout comme en France, les sujets de préoccupation ne manquent pas pour les mois à venir, au premier rang desquels le faible niveau des taux d’intérêt, critique pour l’assurance vie, et la pleine mise en œuvre de Solvabilité 2 prévue pour janvier 2016.