Cat’ Nat’ : Les assureurs allemands confrontés à des coûts historiques

Des inondations (image d'illustration)

CHRONIQUE – En juin et juillet dernier, l’Allemagne a été victime des pires catastrophes naturelles de ces dernières décennies en termes de pertes humaines.

Les coûts économiques devraient également être très élevés, même s’il est trop tôt pour avoir une évaluation précise des dégâts occasionnés par la tempête Bernd qui a déclenché les inondations de juillet. Déjà les épisodes de grêles et les pluies tombées en juin ont fait monter le coût des catastrophes pour les assureurs à €1.7 milliards à comparer à un coût moyen annuel des catastrophes de 2,8 milliards d’euros. Suite aux inondations de juillet, le coût des catastrophes naturelles en Allemagne pour 2021 pourrait approcher, voire excéder, le précédent maximum historique de 7,2 milliards d’euros de 2013. Même si par hypothèse le coût final devait dépasser 15 milliards d’euros, les résultats annuels des assureurs Allemands seraient affectés mais pas la solidité de leurs fonds propres.

C’est pourquoi, nous estimons que la perspective des notes des assureurs allemands devrait rester stable, soutenue par leur forte capitalisation, leurs protections en réassurance, et des marges de souscription en forte amélioration par ailleurs. En effet en début d’année, nous avions projeté un ratio combiné pour les assureurs dommages allemands en 2021 d’environ 93-96%, bénéficiant des améliorations des politiques de souscriptions des dernières années et d’un niveau réduit de sinistres en automobile. Par conséquence, un coût des catastrophes naturelles de 10 milliards d’euros porterait le ratio combiné (avant réassurance) à seulement environ 102% et un coût de 15 milliards d’euros à un ratio de 109%. Nous estimons également que les réassureurs devraient absorber une bonne partie du coût des catastrophes naturelles mais avec des niveaux variables selon les assureurs.

Les contrats d’assurance habitation en Allemagne n’incluent pas la couverture catastrophe de manière systématique mais la prise de conscience suite aux inondations pourrait présenter une opportunité de croissance. En effet, seulement 46% des habitations allemandes bénéficient actuellement d’une protection dommages selon le GDV, l’association des assureurs allemands. Les assureurs devront néanmoins démontrer leur efficience et leur rapidité à soutenir leurs assurés afin de cueillir cette opportunité.

Par Taos Fudji,
Directeur, analyste sénior assurance

Que pensez-vous du sujet ?