NAO : Aon France récompense la performance et cible les bas salaires

Le siege d'aon france
La siège d'Aon France.

L’accord NAO conclu entre la direction d’Aon France et l’ensemble des organisations syndicales représentatives prévoit une augmentation générale pour les plus bas salaires.

L’accord sur la négociation annuelle obligatoire (NAO) d’Aon France a été signé à l’unanimité par les organisations syndicales représentatives (CFE-CGC et FO). Le courtier qualifie sa politique de rémunération « d’équitable et fondée sur la reconnaissance de la performance ». L’entreprise a également pris en considération l’impact de l’inflation notamment sur les plus bas salaires.

Un budget global de 4%

En 2023, Aon France consacrera un budget équivalent à 4% de la masse salariale pour revaloriser les salaires. Dans le détail, les collaborateurs avec les plus petites rémunérations seront augmentées de 3%. Cette augmentation générale concerne les personnes avec un salaire annuel brut égal ou inférieur à 36.000 euros et avec au moins 6 mois d’ancienneté. Aon France indique que 296 collaborateurs sont dans cette tranche de rémunération sur un effectif de 946 collaborateurs.

L’entreprise a également prévu une prime de partage de la valeur comprise entre 500 et 1.000 euros en fonction du niveau de rémunération et de l’ancienneté du collaborateur. Concrètement, les collaborateurs avec un salaire annuel brut égal ou inférieur à 23.223 euros et au moins six mois d’ancienneté percevront une PPV de 500 euros. Les collaborateurs avec un salaire compris entre 23.223 euros et 36.000 euros et au moins 6 mois d’ancienneté bénéficieront eux d’une PPV de 1.000 euros.

AXA XL

AXA XL est la division d’AXA dédiée à l’assurance des grandes entreprises, des ETI et des risques de spécialités. Plus qu’un assureur, un partenaire de confiance qui accompagne ses clients dans leur développement, pour gérer les risques les plus complexes et renforcer la résilience de leurs opérations, à tout moment et partout où ils en ont besoin.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?