Tiers-payant : les propositions des complémentaires santé

Les complémentaires santé ont dévoilé leur stratégie pour la mise en place du tiers-payant généralisé. Elles assurent vouloir construire le dispositif avec les professionnels de santé.

La généralisation du tiers-payant représente un véritable point d’achoppement chez les professionnels de santé. Ces derniers craignent ‘avoir une multiplicité d’acteurs face à eux pour obtenir le paiement de leurs consultations.

Les organismes complémentaires d’assurance maladie (Ocam), sont quant à eux prêts à le mettre en place et à participer au dispositif, mais sous conditions. Pas question de devenir payeur aveugle dans un système où seule l’Assurance maladie serait l’interlocutrice.

Ils ont ainsi dévoilé leurs propositions pour la mise en place du tiers-payant généralisé. Ils souhaitent travailler main dans la main avec les professionnels de santé. “Ce n’est qu’avec les professionnels de santé que se fera la généralisation du tiers payant”, lance Etienne Caniard dans un communiqué commun FNMF, FFSA, CTIP. L’objectif est de créer un système “simple, rapide”, à travers trois axes :

  • une garantie de paiement obtenue grâce à la reconnaissance automatique des droits du patient ;
  • un engagement en matière de délais de paiement ;
  • une assistance aux professionnels de santé avec des outils pour leur faciliter le tiers payant jusqu’au règlement de la facture et un point de contact unique et multicanal.

Une association des complémentaires santé sera créée afin d’assurer le pilotage et les ajustements du projet d’ici au 1er janvier 2017, date du déploiement de la généralisation du tiers-payant.

Les Ocam proposent un calendrier en 5 étapes :

  • 1er trimestre 2015 : création d’une association destinée à piloter le dispositif de tiers payant des complémentaires santé.
  • Décembre 2015 : ouverture du nouveau dispositif de tiers payant des complémentaires santé et début des tests avec les professionnels de santé.
  • Mars 2016 : 1er bilan de la mise œuvre du tiers payant pour les bénéficiaires de l’ACS (aide à la complémentaire santé) avec les professionnels de santé et l’Assurance maladie.
  • 2016 : Finalisation du dispositif cible et mise en œuvre progressive auprès des professionnels de santé
  • 1er janvier 2017 : déploiement généralisé du dispositif