Résultats semestriels : Axa confirme une reprise en dommages

Les bons résultats obtenus par Axa sur le premier semestre 2011 tiennent surtout de la bonne reprise en assurances de dommages.

Le premier semestre d’Axa révèle, outre une forte progression de son résultat net liée à des éléments exceptionnels et à une base de comparaison favorable, des progrès dans la rentabilité et un relèvement de la branche dommages, deux données techniques très observées.

En dommages tout d’abord, l’assureur retrouve des couleurs après deux années, 2009 et 2010 impactées par les catastrophes naturelles mais également par un certain ralentissement d’activité. Avec un effet tarifaire à la hausse, de 3 à 3,5% entre le premier et le deuxième trimestre selon François Pierson, directeur dommages du groupe. Il a également précisé qu’il y avait « encore de la place pour augmenter les tarifs en Allemagne ou en Belgique, mais pas forcément cette année ». Axa annonce avoir gagné près de 800.000 clients.

En dommage toujours, le ratio combiné diminue pour atteindre 99,2% sur le premier semestre et se place en droite ligne avec les exigences pour cette année qui était de le maintenir à 100. Logiquement, le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel de la branche s’améliorent. Le chiffre d’affaires atteint 15,35Mds d’euros pour un résultat opérationnel de 989M d’euros, en hausse de 15%.

Dans le détail, la France voit son résultat opérationnel en dommages bondir de 15% à 240M d’euros. La région regroupant Europe du Nord, Centrale et de l’Est (NORCEE avec Allemagne, Belgique et Suisse notamment) réalise une progression de 13%, tandis que l’activité directe, sortie des lignes pays pour constituer une ligne à part entière, enregistre une progression de 512% à 14M d’euros.

Le direct reste un segment de développement très recherché par Axa. La hausse tarifaire sur ce secteur, de près de 10%, n’a pas freiné sa croissance.