Résultats 2020 T3 : Bénéfice net en baisse pour Scor

Denis Kessler, PDG de Scor
Denis Kessler, PDG de Scor (DR).

INFOGRAPHIES – Le réassureur français Scor a publié un bénéfice net au troisième trimestre à 109 millions d’euros, en baisse de 5,2% sur un an, résistant bien malgré “la pandémie de Covid-19” et “une série de catastrophes naturelles”.

Scor note ainsi “une forte sinistralité liée aux catastrophes naturelles”, aux États-Unis principalement avec l’ouragan Laura et les vents violents du Midwest Derecho. Le groupe a également eu à payer 44M d’euros pour l’explosion dans le port de Beyrouth. Les primes brutes émises, équivalent du chiffre d’affaires, se sont élevées à 4,09Mds d’euros au troisième trimestre, en hausse de 1,1%.

En revanche, sur neuf mois, le bénéfice net chute fortement, passant de 401M à 135M (-66,3%), tandis que les revenus ont crû, eux, de 1,9%, à 12,28Mds. Sur cette période Scor Global P&C, l’entité dédiée aux activités de réassurance dommages, a été affectée “par la pandémie de Covid-19 et par une série de catastrophes naturelles, ce qui se traduit par un ratio combiné net de 100,7%”, détaille le communiqué. Cet indicateur, crucial pour le secteur, se situe sous la barre des 100% lorsque l’activité est rentable.

Selon les estimations du réassureur, le coût de la pandémie de Covid-19 s’élève depuis le début de l’année à 256M d’euros en matière de réassurance de dommages et de responsabilité et à 251M d’euros en matière de réassurance vie, majoritairement du fait de décès aux Etats-Unis. Concernant la pandémie, le groupe se dit confiant, jugeant son exposition limitée. “En matière de couverture des pertes d’exploitation, Scor a estimé ses expositions aux rares contrats d’assurance dommages couvrant explicitement le risque de pandémie et aux contrats d’assurance dommages couvrant les pertes d’exploitation sans dommages matériels, principalement en Europe de l’Ouest”, détaille le communiqué.

En bonne position pour les renouvellements

Ce sujet est l’objet de procès en France entre les assureurs et certains commerçants, ces derniers réclamant des indemnisations pour la perte du chiffre d’affaires due au premier confinement. “Le groupe aborde la saison des renouvellements (de contrats) dans une très bonne position pour tirer pleinement parti des hausses tarifaires et de l’amélioration des termes et conditions en assurance et réassurance de dommages et de responsabilité”, a déclaré Denis Kessler, PDG du groupe.

Alors que la date anniversaire de nombreux contrats d’assurance arrive le 1er janvier, les compagnies d’assurance ont envoyé de nombreux avenants pour préciser leurs conditions d’indemnisations et, parfois, augmenter leurs prix.

Découvrez les résultats de Scor sur les 9 premiers mois 2020 dans notre infographie ci-dessous

Avec AFP

Que pensez-vous du sujet ?