Résultats 2017 : Les ouragans font tomber le Lloyd’s dans le rouge

Lloyd’s of London, le célèbre marché londonien de l’assurance, a annoncé mercredi avoir subi en 2017 sa première perte en six ans en raison du grand nombre de catastrophes naturelles l’an dernier, en particulier les ouragans.

Ses pertes avant impôts ont atteint 2 milliards de livres (2,3 milliards d’euros) en 2017, contre un bénéfice de 2,1 milliards en 2016, selon un communiqué. Le marché a été touché de plein fouet par des catastrophes naturelles majeures l’an dernier, par rapport à des années récentes plus calmes, qui ont conduit à des indemnisations très élevées. Ces événements, dont les ouragans qui ont ravagé des îles des Caraïbes et se sont abattus sur le Texas et la Louisiane au second semestre, ont coûté au total 4,5 milliards de livres au Lloyd’s, soit deux fois plus qu’en 2016.

“Le marché a connu une année particulièrement difficile en 2017, en raison de conditions de marché délicates et de l’impact significatif des catastrophes naturelles”, a reconnu dans le communiqué Inga Beale, directrice générale du Lloyd’s. Le Lloyd’s constitue un marché unique au monde, créé en 1688, où entreprises et particuliers voulant s’assurer pour des dommages non couverts par les assureurs traditionnels peuvent souscrire auprès de dizaines d’assureurs spécialisés qui se partagent entre eux les risques. Le marché, qui appartient à ses membres, n’est pas coté en Bourse. Il avait décidé en 2017 d’ouvrir une filiale à Bruxelles, afin d’anticiper le Brexit, craignant de perdre l’accès plein et entier au continent en raison de la sortie du Royaume-Uni du marché unique.