Résultats 2010 : Hausse de 2,4% du chiffre d’affaires de l’activité non-vie pour le groupe Maif

Le groupe Maif a enregistré une bonne année 2010, atteignant un chiffre d’affaires en hausse de 6,6%, à plus de 3Mds d’euros. L’activité non vie voit elle aussi son chiffre d’affaires augmenter malgré les événements climatiques du début d’année.

Pour 2010, le groupe Maif voit le chiffre d’affaires de son activité dommages croitre de 2,4%, à 2,36Mds d’euros. L’assureur mutualiste explique cette hausse par une progression des parcs assurés et une politique tarifaire modérée. « Nous n’avons pas pratiqué de hausse de tarifs en auto lors de l’exercice précédent et les augmentations de tarifs en MRH sont restées faibles », rappelle Pascal Demurger, directeur du groupe Maif, Enfin, le ratio combiné de l’assureur en 2010 est de 103,8% au lieu de 105,1% en 2009.

L’automobile

En ce qui concerne l’activité auto, la Maif annonce un chiffre d’affaires de 1,2Md d’euros et une augmentation de 0,6% du nombre de véhicules assurés ( soit 3,4 millions d’autos couvertes). «Le marché auto est aujourd’hui atone», précise Roger Belot, PDG du groupe Maif. « Avec l’arrivée d’acteurs nouveaux comme la Banque Postale par exemple, c’est une satisfaction de continuer à progresser », poursuit-il.

En terme de sinistralité auto, la Maif a baissé sa charge de sinistres (990M d’euros net de recours) grâce notamment à la baisse du coût moyen des accidents. Pourtant, l’année 2010 a vu une hausse de la fréquence des sinistre matériels ( avec des charges en augmentation de 16,2M d’euros CTN*) et un fort recul du coût des corporels graves (charges en baisse de 17M d euros CTN).

Fort d’une année plutôt satisfaisante, la Maif va procéder à la mi-juin à une nouvelle évolution de son contrat VAM (Véhicule à moteur) avec notamment 3 options accessibles suivant les formules de contrats ( une assistance panne 0km, service de véhicule de remplacement et prise en charge des objets transportés) a annoncé Roger Belot.

Habitation / Personnes

En MRH, la Maif conforte sa place de 4e acteur sur le secteur avec une croissance de 1,9% du nombres d’habitations couvertes, pour un total de 3 millions de lieux assurés. En assurance de personnes cette fois, la mutuelle voit une hausse de 2,9% du nombre de ses contrats (2,9 millions de personnes assurées).

Le groupe Maif devrait également lancer d’ici quelques mois une nouvelle formule RAQVAM (Risques autres que véhicule à moteur) dédié aux jeunes et définie comme « primordiale ». Il s’agit d’une d’offre d’entrée de gamme pour les besoins essentiels, « mais qui n’est pas low cost », précise Roger Belot, qui décrit cette formule comme « économique, accessibles et très protectrice » (RC, dommages aux bien, maintient d’une garantie climatique, vétusté plafonnée en cas d’incendie, et indemnisation en valeur a neuf des meubles détériorés).

Comme la plupart des acteurs de l’assurance, la tempête Xynthia et les inondations du Var ont impacté le groupe Maif. « Nous avons enregistré des charges sinistres contenues avec un coût net de réassurance quasi identiques à 2009, explique Roger Belot. Xynthia a pesé à hauteur de 78M d’euros brut de réassurance (53M net de réassurance), alors que les inondations ont coûté 23M d’euros brut de réassurance (11M net réassurance).

*Coût Technique Net