Regroupement : La SMI attend le feu vert de l’ACP pour son adhésion à Covéa

La SMI confirme sa volonté de rejoindre la Sgam Covéa mais insiste sur le fait que l’ACP n’a toujours pas donné son feu vert.

Si le conseil d’administration de la SMI (société mutualiste interprofessionnelle) s’est prononcé en faveur d’une adhésion au groupe Covéa (MAAF, MMA, GMF), la mutuelle nationale interprofessionnelle spécialiste de l’entreprise et des contrats collectifs rappelle que « rien n’est fait », selon une source interne. « Nous ne communiquerons pas sur ce sujet tant que nous n’avons pas le feu vert de nos instances et que nous n’avons pas celui de l’ACP (autorité de contrôle prudentiel). En tout cas, nos travaux vont dans le sens d’une adhésion à Covéa et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela se fasse ».

Une arrivée tactique pour Covéa à l’heure où le texte de l’ANI est en cours de transposition. Avec la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés d’ici à 2016, Covéa s’offre l’opportunité de répondre aux appels d’offres collectifs avec la SMI qui est déjà signée dans trois branche. De plus, Covéa a déjà en son sein Apgis, une IP (institution de prévoyance) signée dans 9 branches. Covéa prépare donc activement son avenir et se place en bonne position dans les prochaines négociations de branche.