Prévention : Limiter la sédentarité pourrait rapporter gros

Marche sport
Could not resolve host: public.newsharecounts.com; Name or service not known

Selon le baromètre annuel d’Attitude Prévention, l’assurance santé – facultative ou obligatoire – pourrait économiser 16 milliards d’euros en faisant baisser significativement la sédentarité en Europe.

A l’échelle de l’Europe, la sédentarité est un mal très inégal mais aux conséquences similaires : un surcoût d’assurance santé, pour les pouvoirs publics comme pour les assureurs privés.
Selon Attitude Prévention, ce coût pourrait toutefois être réduit en incitant à bouger plus.
« En baissant la population sédentaire de 20%, les économies seraient de 16 milliards d’euros par an », estime le professeur Jean-François Toussaint, directeur de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (Irmes).
Selon les pays, la part d’économie réalisée par le secteur privée peut-être conséquente, mais des actions sont nécessaires.
L’étude, réalisée sur un échantillon de 4.000 européens, constate que la sédentarité progresse dans la population, gagnant 7 points depuis 2014.

L’entreprise comme vecteur d’incitation ?

Attitude Prévention ne se contente pas des constats mais donne également quelques pistes d’amélioration. L’existence et l’accès à des infrastructures sportives sont de bons moyens de développer les pratiques, à en croire les personnes interrogées. « 82 % des jeunes européens se sentiraient plus incités à faire davantage d’activités physique s’ils avaient accès à des espaces adaptés aux activités de plein air ». Même chez les seniors, cette piste est à privilégier, puisque 66% des plus de 50 ans, se disent prêts à en faire plus.

Enfin, les infrastructures et les incitations qui fonctionnent le mieux sont celles qui sont proposées en entreprise ou qui concernent la mobilité « douce ». Les pays du Nord, tels que la Finlande ou les Pays-Bas ont les périodes assises les plus courtes, respectivement 5h50 et 6h13 par jour, mais ce sont également les pays où les déplacements urbains à vélo sont les plus développés.