Mise en situation : Faire un rebond commercial à la suite d’un sinistre automobile

On dit couramment que c’est lors d’un sinistre que l’on peut vraiment juger son contrat et son assureur. En effet, c’est à cette occasion que l’assureur doit faire valoir ses atouts : qualité de service, efficacité, rapidité de traitement du sinistre, fiabilité des informations données dans le suivi du dossier, mise en jeu de toutes les prestations qui rassureront et satisferont l’assuré, depuis la prise en main du sinistre jusqu’à son indemnisation.

La survenance d’un sinistre ne doit pas être envisagée comme un problème dans la relation assureur-assuré, mais comme une opportunité pour renforcer la fidélisation de l’assuré.

A la suite d’un sinistre, un assuré est très attentif au diagnostic de couverture et aux conseils apportés par son assureur.

LE REBOND VERS D’AUTRES GARANTIES

Un sinistre automobile peut mettre en avant des insuffisances de couverture, que l’assureur proposera de corriger :
• Montée en formule : passer d’une formule « au tiers » à une garantie « dommages collision » ou « dommages tous accidents »,
• Garantie des dommages corporels du conducteur : souvent en option, elle permet d’indemniser les préjudices financiers liés aux dommages corporels subis,
• Franchise kilométrique : choix d’une formule ou d’une option d’assistance sans franchise kilométrique, ou avec une franchise réduite, adaptée à la zone habituelle de circulation du véhicule,
• Accessoires et objets transportés : choix d’une option couvrant les accessoires optionnels du véhicule (jantes, lecteur DVD, GPS, …) et objets transportés (vêtements, matériel, …).

LE REBOND VERS D’AUTRES CONTRATS

Le rebond le plus évident doit se faire vers la Protection Juridique Vie privée et l’assurance habitation.

Avec Kaléa Formation