Mise en situation : Argumenter l’assurance scolaire face à la concurrence

    L’assurance scolaire est aujourd’hui devenue un produit d’assurance « classique » : tous les intervenants du marché proposent cette garantie.

    Ne laissez pas entrer la concurrence : Informez vos clients des garanties dont ils disposent déjà et proposez leur de les compléter.
    La plupart des contrats d’assurance MRH couvrent la responsabilité civile de l’enfant.
    Souscrire un contrat spécifique « assurance scolaire » auprès d’un concurrent conduirait à couvrir ce risque deux fois.
    Pour protéger ses enfants dans les meilleures conditions, il sera souvent plus intéressant pour l’assuré de souscrire à votre propre offre d’assurance scolaire (avantage tarifaire, contrat sans doublon de garantie responsabilité civile, …).

    Au delà du contrat, avoir un interlocuteur unique présente de nombreux avantages pour l’assuré : en cas de sinistre, il saura vers qui se tourner sans avoir à se replonger dans ses contrats et il n’aura pas à effectuer de multiples démarches auprès de ses différents assureurs, pour être certain de bénéficier de l’ensemble des couvertures qu’il a souscrites.

    Mettez en avant les garanties supplémentaires de votre contrat :

    Ces garanties (frais de rattrapage scolaire, dommage au vélo, vol des fournitures scolaires, racket, assistance psychologique,…) complètent efficacement les garanties principales du contrat et sont pourtant souvent méconnues des parents.

    Le contrat d’assurance scolaire n’est pas la seule solution permettant de couvrir les dommages subis par l’enfant et le reste de la famille.
    En fonction des situations (composition de la famille, activités, garanties de vos contrats, …) il peut être avantageux de proposer une GAV ou une individuelle accident à votre client.

    Avec Kaléa Formation