Ifpass : Le poste d’administrateur de J.P Delevoye crée la polémique

Jean-Paul Delevoye

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, est en pleine polémique après les révélations du Parisien selon lesquelles il aurait oublié de notifier son poste d’administrateur au sein de l’Ifpass dans sa déclaration d’intérêt.

C’est un oubli qui fait grincer des dents en plein mobilisation contre la réforme des retraites. Dimanche 8 décembre, Le Parisien révélait en effet que Jean-Paul Delevoye n’a fait aucune mention de son poste d’administrateur au sein de l’Ifpass dans sa déclaration d’intérêt rendue publique par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP).

En pleine contestation sur la réforme des retraites portée, notamment, par Jean-Paul Delevoye, cette omission ne passe pas inaperçue, certains opposants ne manquant pas d’y voir un potentiel conflit d’intérêts. Sur France Info, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT concède que « c’est gênant. […] On voit que, dans la période, les assureurs privés montrent plus le bout de leur nez car ils sentent bien qu’il y a un coup à jouer avec cette réforme ». Sur Twitter, Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône égratigne également celui qui est entré au gouvernement au mois de septembre dernier : « La macronie a quelque chose de désespérant dans sa constance à donner des leçons de morale et se croire au dessus des règles aujourd’hui c’est #Delevoye,le M #retraite qui a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance », pointe-t-elle.

Jean-Paul Delevoye a pour sa part reconnu que « ce n’était pas responsable », ajoutant : « A l’Ifpass, c’est une fonction bénévole, je n’y vais quasiment jamais, car je n’ai pas le temps. Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs ». Il a d’ailleurs annoncé sa démission de son poste d’administrateur de l’fpass qu’il occupait depuis 2016.