Fraude : l’ACPR victime d’une usurpation d’identité sur le net

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a été victime d’usurpation d’identité ces dernières semaines et met en garde le public.

L’ACPR a été victime d’une fraude ou d’une usurpation d’identité pour être plus précis.
Le superviseur prévient ainsi, par un communiqué de presse diffusé sur son site internet, que des “personnes […] usurpent sa dénomination, ainsi que l’identité de son président, le gouverneur de la Banque de France, pour proposer au public des opérations frauduleuses”.

L’autorité demande de ne pas suivre les invitations à envoyer “de l’argent sur un compte à l’étranger” pour débloquer “un virement” prétendument destiné aux victimes.
Ce sont les victimes justement qui ont alerté l’autorité, puisqu’elle précise que “des particuliers et des professionnels ont signalé à l’ACPR avoir été démarchés par des personnes ayant utilisé son logo et sa dénomination sociale, ainsi que celle de certains de ses services”, jusqu’à l’identité “du gouverneur de la Banque de France”.

Plus c’est gros et plus ça peut marcher. L’histoire ne dit pas si des professionnels de l’assurance ont été piégés.