Formation : Première promotion d’actuaires africains en Côte d’Ivoire

Le continent africain

La première promotion d’actuaires d’Afrique subsaharienne, formée dans le cadre d’un “hub” franco-ivoirien pour l’éducation, a été présentée lundi à Abidjan, avec l’ambition de professionnaliser le secteur de la banque-assurance sur le continent.

Les actuaires sont des spécialistes de la gestion des risques dans les secteurs bancaires et de l’assurance. Les 18 diplômés, dont 11 Ivoiriens, ont bénéficié de “la première et unique formation du genre en Afrique subsaharienne, dans le cadre d’un partenariat entre l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée d’Abidjan (ENSEA) et l’Institut des sciences financières d’Assurance (ISFA) de Lyon, en France”.

Les autres diplômés viennent du Burkina Faso, du Bénin, du Togo, du Cameroun et de Madagascar. “En même temps que vous passez un diplôme ivoirien, vous obtenez un diplôme français”, s’est félicité l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, expliquant les avantages du “hub franco-ivoirien pour l’éducation.

“Malgré les nombreuses blagues qui circulent sur l’actuaire, à savoir un personnage introverti, très ennuyeux, ayant une capacité prolifique de produire une variété infinie de chiffres incompréhensibles, il ne faut pas oublier que c’est métier rigoureux, passionnant et très important dans le secteur de l’assurance et de la finance de manière générale”, a souligné de son côté le porte-parole des diplômés, Franck Olivier Konan.

La Côte d’Ivoire compte une vingtaine de banques privées et publiques, dont des filiales de grandes banques françaises, notamment la SGBCI (groupe Société générale) et la Bicici (groupe BNP-Paribas).