Emploi : Solvabilité II et la pénurie d’actuaires dans le monde

Solvabiltié 2 réclame beaucoup d’actuaires en Europe et la profession ne s’est pas encore adaptée à cette demande. Dans le reste du monde, c’est la montée en puissance de l’assurance qui occasionne des situations de rareté.

La mise en place progressive des nouvelles mesures de solvabilité dans l’assurance a conduit à une pénurie d’actuaires sur tous les continents. Pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigeria compte 10 actuaires pour 160 millions d’habitants. La France, elle, en compterait près de 3.000 ; l’Espagne, 2.000 ; les Pays-Bas, un millier ; l’Italie, moins de 500…
Le diplômé d’actuaire certifié, s’il a une validité internationale, offre ainsi des perspectives planétaires.

Le diplôme, qu’il soit obtenu en Afrique du Sud, en Nouvelle-Zélande ou à Hong-Kong, a la même valeur et permet d’exercer partout. On assiste en outre à la délocalisation des formations et des concours. L’institut de science financière et d’assurance de l’université de Lyon a ouvert un centre de concours à Libreville (Gabon). Néanmoins, l’actuariat « old school » vit ses dernières heures face à l’industrialisation du secteur assurantiel. Le métier ne cesse de se diversifier : comptabilité (avec un Bac Pro en Compta), management, gestion des risques, actuariat commercial… Quoi qu’il en soit, pour l’instant, le nombre de formateurs de ce secteur disciplinaire reste insuffisant.

Julie le Bolzer

Voir notre interview sur le sujet avec Jean-Marie Nessi, de l’Institut des Actuaires