Dommages : The Hartford rejette deux nouvelles propositions de Chubb

Un mois après que Chubb a formulé une proposition de rachat à son endroit, The Hartford annonce avoir rejeté deux nouveaux projets d’acquisition non sollicités de la part de l’assureur grands risques américain.

Chubb est visiblement résolu à mettre la main sur The Hartford. Un mois après sa première proposition de rachat sur The Hartford Financial Services Group Inc, ce dernier a indiqué lors de la présentation de ses résultats trimestriels 2021 avoir reçu deux propositions non sollicitées supplémentaires de la part de Chubb.

« Dans une lettre datée du 30 mars 2021, Chubb a déclaré qu’il était prêt à offrir plus de 67$ par action si The Hartford s’engageait dans des discussions significatives et une due diligence. The Hartford a reçu une autre lettre, datée du 14 avril 2021, dans laquelle Chubb a déclaré qu’il était prêt à augmenter son offre à 70$ par action The Hartford, le plus haut de la fourchette, payable pour environ 60% en espèces et 40% en actions Chubb », explique The Hartford dans un communiqué.

Ces deux propositions ont été rejetées à l’unanimité par le conseil d’administration de l’assureur IARD américain qui estime que l’ouverture de discussions sur une telle transaction stratégique ne serait pas dans l’intérêt de la société ni de ses actionnaires. Ces dernières semaines, The Hartford (17,3Mds de dollars de CA en 2020) est l’objet de toutes les convoitises. D’autres grands porteurs de risques tels qu’Allianz ou Zurich Insurance voit dans le rachat de cette compagnie l’opportunité de faire croître rapidement et significativement leurs activités IARD aux États-Unis.

Albingia

Compagnie d’assurance française, 100% indépendante, Albingia accompagne les courtiers, depuis bientôt 60 ans, dans l’assurance des risques des entreprises. Composées d’équipes à l’expertise reconnue, ses 7 délégations régionales sont de véritables centres de décision autonomes et sont garantes d’une réelle proximité avec les courtiers français. C’est à leurs côtés qu’Albingia a fait le choix d’assurer le développement des entreprises françaises.

Contacter Albingia


Que pensez-vous du sujet ?