Risques d’entreprises : Allianz étudie une contre-offre sur The Hartford

Quelques jours après l’offre de rachat de Chubb sur The Hartford, rejetée par ce dernier, c’est au tour d’Allianz d’étudier une contre-offre sur l’assureur IARD américain. Très présente sur le marché vie aux USA, la compagnie allemande cherche depuis plusieurs années à se développer en dommages sur le continent.

L’annonce de l’offre de rachat de 23,4Mds de dollars de Chubb sur The Hartford début mars, rejetée quelques jours plus tard par le conseil d’administration de ce dernier, a visiblement aiguisé les appétits. Selon Bloomberg, l’assureur Allianz étudierait actuellement une contre-offre pour mettre la main sur l’assureur IARD américain. Selon le spécialiste des services financiers, la compagnie allemande considère Hartford comme l’une des grandes cibles du marché IARD aux États-Unis, alors même qu’elle hésite à se lancer dans des enchères coûteuses avec Chubb, notamment si ce dernier décide de rehausser son offre.

Si Allianz a fait récemment l’acquisition de la filiale polonaise d’Aviva pour 2,5Mds d’euros, l’empreinte IARD de l’assureur allemand aux USA est relativement faible. Et après qu’Axa lui ait soufflé XL en 2018, une combinaison entre Chubb et The Hartford pourrait le marginaliser davantage sur le continent, ce qui expliquerait son intérêt pour le spécialiste des risques dommages des TPE/PME américain.

Toujours selon Bloomberg, le groupe Zurich Insurance, lui aussi intéressé par les activités de The Hartford, aurait finalement décidé de pas donné suite, l’assureur ayant par ailleurs récemment fait l’acquisition des activités IARD de Metlife.

Albingia

Compagnie d’assurance française, 100% indépendante, Albingia accompagne les courtiers, depuis bientôt 60 ans, dans l’assurance des risques des entreprises. Composées d’équipes à l’expertise reconnue, ses 7 délégations régionales sont de véritables centres de décision autonomes et sont garantes d’une réelle proximité avec les courtiers français. C’est à leurs côtés qu’Albingia a fait le choix d’assurer le développement des entreprises françaises.

Contacter Albingia


Que pensez-vous du sujet ?