Crédit Agricole Assurances positionné pour monter au capital des cliniques Générale de Santé

Les actionnaires de contrôle du groupe de cliniques Générale de Santé se sont dit prêts lundi à céder leurs parts au groupe australien Ramsay Health Care associé aux assurances du Crédit Agricole, sur la base d’une valorisation de 945M d’euros.

Les actionnaires de contrôle, qui détiennent actuellement 83,43% du capital, “ont décidé d’accorder une période d’exclusivité jusqu’au 6 juin” aux acquéreurs potentiels pour leur permettre de formuler une offre à 16,75 euros par titre.

Ce délai doit être mis à profit par les acquéreurs pour procéder à un examen approfondi des comptes (“due diligence”) “en vue de remettre une offre ferme au prix (mentionné) et de trouver un accord sur les conditions de la transaction“, ont indiqué les actionnaires Santé SA et Santé Developpement Europe SAS dans un communiqué.

Si un accord devait être trouvé, les acquéreurs lanceraient une offre publique d’achat sur le solde du capital, comme l’impose la réglementation boursière pour les sociétés cotées. Le prix proposé de 16,75 euros par titre offre pour les actionnaires une prime modeste de 8% par rapport au dernier cours de vendredi (15,50 euros). Mais l’action Generale de Santé a gagné 40% depuis un an.

Les repreneurs potentiels sont le gestionnaire australien de cliniques Ramsay Health Care, Crédit Agricole Assurances (Predica) et leur filiale commune Ramsay Santé. Cet attelage avait été formé l’an dernier pour reprendre, déjà, les activités de Générale de Santé dans la psychiatrie. Les actionnaires de contrôle ne précisent pas les raisons de leur décision de vendre mais, lors de la présentation de ses résultats annuels, Générale de Santé avait mis en avant l’environnement économique “dégradé et inquiétant” de l’hospitalisation privée.

Le groupe avait malgré tout enregistré un bénéfice net de 111,3M d’euros en 2013, en hausse de 99,8%, grâce à plusieurs cessions.