Coronavirus : Les courtiers rassurent et s’organisent

un courtier et une cliente

La plupart des courtiers du marché français ont fait le nécessaire pour assurer au mieux la continuité de leur business et protéger leur personnel. Le courtage s’appuie sur le télétravail pour répondre aux demandes des clients.

Comme les agents généraux, les courtiers français ou étrangers opérant dans l’Hexagone n’ont pas attendu les mesures de confinement annoncées lundi soir par le président de la République pour prendre des mesures face au Coronavirus. Devant l’avancée du Covid-19 en France, la plupart des intermédiaires ont basculé du physique au virtuel.

« A compter du lundi 16 mars 2020, les locaux de Planète CSCA sont fermés.
Toutes nos équipes sont joignables par email, et la continuité de nos services reste assurée. Afin de faciliter la gestion de l’activité en cette période particulière, nous vous remercions de prioriser vos demandes par mail. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais », indique par exemple le syndicat Planète CSCA sur son site internet ou sur les réseaux sociaux.

De son côté, Marsh France précise que dans le contexte de la crise du Covid-19, le courtier a dû adapter son organisation face à cette situation inédite. « Nous tenons à vous informer de la continuité de nos activités : notre priorité est d’assurer la poursuite des missions que nous réalisons pour votre entreprise, tout en prenant toutes les mesures nécessaires pour protéger nos collaborateurs ».

Du côté de Satec, le courtier indique que « nous mettons tout en place pour maintenir la continuité de nos activités notamment via le télétravail ». Chez Ascoma Jutheau Husson, on précise « nous travaillerons donc à distance et veillerons à vous accompagner au mieux dans votre activité, répondre à vos sollicitations et poursuivre nos projets, par mail et téléphone ».

Même son de cloche chez Verlingue, Groupe Zéphir, SPB, Gras Savoye WTW, Bessé, SPVie Assurances, Verspieren, Théorème, Groupe Leader et bien d’autres, ces dernier annonçant sur les réseaux sociaux assurer la continuité de leurs services.

 

“Les conséquences pour le courtage seront peut-être moins immédiates”

Dans un communiqué de presse, le groupe April déclare que ses filiales d’assurance santé (April Santé Prévoyance et April International Care), « facilitent l’accès à leurs services de téléconsultation », notamment pour leurs clients français et expatriés où qu’ils soient dans le monde, pour une période de deux mois. « Cette période de mise à disposition élargie serait bien sûr susceptible d’être prolongée si la situation sanitaire le nécessitait ».

« L’accès à ces services de téléconsultation s’ajoute aux mesures prises dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité mis en place par le groupe APRIL, au service de ses partenaires courtiers et de ses assurés », poursuit le grossiste Lyonnais. Par ailleurs, son directeur général, Eric Maumy, a indiqué ce lundi que plus de 60% des 3.900 collaborateurs du groupe étaient équipés pour travailler depuis leur domicile. 

“Il faut s’attendre à ce que des cabinets de courtage souffrent, prévient un observateur. Certains clients ne paieront plus ou reporteront le paiement de leurs primes. Ils pourraient donc faire face à des difficultés de trésorerie si la situation devait durer. Pour autant, au-delà de ces incidences pratiques, les conséquences pourraient être moins immédiates pour qui devront faire à un afflux d’activité et de demande d’indemnisation et de dossier de sinistres au sortir de la crise”.

SPVIE Assurances

SPVIE Assurances est un courtier grossiste multispécialiste, classé parmi le top 20 des courtiers grossistes français. Retrouvez nos offres pour les entreprises, TNS et particuliers.

Accéder


Bannière contenus sur le coronavirus