Cession : Natixis pourrait céder plus de titres de Coface

La banque Natixis (groupe BPCE) pourrait réduire encore sa participation dans l’assureur-crédit Coface après son introduction en Bourse, une fois que celui-ci aura gagné sa crédibilité sur les marchés, a annoncé mardi son directeur général, Laurent Mignon.

“Notre projet, sous réserve des conditions de marché, est de coter autour de 60% du capital de Coface”, a déclaré M. Mignon, à l’occasion de l’assemblée générale du groupe.

Le directeur général a souligné qu’un tel niveau lui paraissait être “le bon pourcentage” pour signifier le souhait de faire de Coface une société autonome, “tout en restant adossée à Natixis le temps de gagner sa crédibilité sur le marché”.

Il a ajouté que des “évolutions” étaient possibles par la suite, “dans un ou deux ans”. Concernant l’introduction en Bourse à venir, M. Mignon a indiqué s’attendre à ce qu’elle se produise essentiellement auprès d’investisseurs institutionnels, même si une quotité sera réservée au public.

Natixis avait lancé début mai le processus devant aboutir à l’entrée en Bourse de Coface d’ici fin juin. Cette opération est prévue de longue date par la banque, qui ne considère plus la société comme stratégique.