Courtage : Servyr s’entend avec Fibus

Servyr Fibus
Les logos des courtiers Servyr et Fibus

Le courtier Servyr (groupe Audeo) annonce avoir signé un partenariat commercial avec le cabinet Fibus afin d’élargir l’accompagnement de leurs clients PME et ETI. L’opération s’accompagne d’une cession du périmètre assurance-crédit et affacturage de Servyr à Fibus.

Servyr et Fibus annoncent avoir conclu un partenariat commercial croisé. Il permet aux deux courtiers d’élargir leurs offres respectives à destination PME et ETI, en France et à l’international. Ils proposeront des services « en matière de solutions en risques d’entreprise, en protection sociale, mise en place et pilotage de programmes d’assurances internationaux pour Servyr », peut-on lire dans un communiqué.

Surtout, ce partenariat s’accompagne d’une cession du périmètre assurance-crédit et affacturage de Servyr à Fibus. « Le marché de l’assurance-crédit et de l’affacturage est aujourd’hui très concentré et mûr. La reprise de ces activités (ndlr : opérée aujourd’hui par 6 personnes chez Servyr) par Fibus, dont c’est la spécialité, va permettre de proposer à nos clients un accompagnement plus efficace et puissant en la matière. En parallèle, cela va permettre à Servyr de se concentrer davantage sur son activité cœur, celle du IARD Entreprises », explique Quentin Renard, le président du groupe Audeo, joint par News Assurances Pro.

A fin 2022, le groupe Audeo (Servyr, Helium, Exper-IS) enregistrait un chiffre d’affaires de 40M d’euros. De son côté, Fibus, revendique être le premier courtier en affacturage en Europe avec 41Mds d’euros de créances gérées en 2022 et 25Mds d’euros de chiffre d’affaires assurés.

AXA XL

AXA XL est la division d’AXA dédiée à l’assurance des grandes entreprises, des ETI et des risques de spécialités. Plus qu’un assureur, un partenaire de confiance qui accompagne ses clients dans leur développement, pour gérer les risques les plus complexes et renforcer la résilience de leurs opérations, à tout moment et partout où ils en ont besoin.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?