Le 10 avril s’est tenue la 3e réunion du club TPE/PME. Elle fut l’occasion d’enrichir la thématique fil rouge de l’année sur les moyens d’améliorer les relations entre assureurs et TPE/PME. Lors de cette session, nous avons travaillé sur l’apport de la technologie.

Présente mardi, la start-up +Simple a démarré par une présentation de sa solution par Thibault Saint-Jevin, son directeur des partenariats. Ce robo-courtier s’est très vite positionné comme intermédiaire entre l’assureur et les TPE/PME en simplifiant la souscription des contrats d’assurance qu’il s’agisse de RC, de MRC ou encore de contrats santé collectifs. Depuis sa création, elle a multiplié les partenariats et en compte une quinzaine aujourd’hui.

Cette présentation fut le point de départ de débats autour de la table sur l’apport de la technologie. Certes elle est utile car elle favorise la productivité et l’efficacité. Mais l’humain demeure indispensable dans la relation face à un produit qui s’avère complexe. La désintermédiation n’est pas encore en cours sur le segment des TPE/PME, car l’émotionnel doit persister et l’achat d’un contrat d’assurance ne peut se comparer à un bien de consommation courante ont pointé plusieurs participants à cette réunion.

Autre bémol sur le tout techno, les contrats compliqués. La métaphore de l’autoroute permet de comprendre les limites actuelles, des robo-courtiers. « 80% des problématiques peuvent potentiellement être traités par un robo-courtier, c’est ce que l’on pourrait appeler l”autoroute. Pour les 20% restants, à savoir les nationales, les départementales ou les chemins, les besoins du client s’avèrent plus complexes et imposent donc une relation physique avec l’assureur », a illustré un participant.

En d’autres termes, pour des produits standards, la technologie est devenue incontournable. Pour le sur-mesure, l’intermédiaire garde toute sa place. Mais attention à ne pas opposer les modèles. Intermédiaires et technologie sont finalement destinés à travailler ensemble.

Enfin, la technologie favorise un contact plus régulier avec les chefs d’entreprises par l’automatisation de relances ou la mise à jour des statuts de l’entreprises qui impose de revoir les contrats.

La prochaine réunion se tiendra le 17 mai prochain. Nous orienterons les débats sur la dernière brique de la chaîne de valeur, à savoir la gestion de sinistres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous au Master Club pour la restitution des travaux du club

Du 11 au 13 septembre 2019, le Cercle LAB vous donne rendez-vous à Barcelone pour le MASTER CLUB.

Le MASTER CLUB 2019, c’est l’occasion de présenter les travaux des Clubs de réflexion du Cercle LAB et d’échanger sur la Prospective et l’Innovation autour des experts et dirigeants de la profession.

Grâce à ses Clubs thématiques et son Colloque Prospectif, le Cercle LAB a, depuis plusieurs années, ouvert la voie à un style d’échanges professionnels uniques et unanimement appréciés.

Dans le même esprit, le MASTER CLUB 2019 permettra à chaque participant de profiter de la restitution de 10 mois de travaux prospectifs, d’échanger et de profiter des débats autour de la thématique fil rouge “Réhumaniser le monde Digital”. Cet évènement sera aussi l’occasion de participer à la construction des thématiques 2020.