Cercle LAB : Retour sur la première réunion du club RH

    La première séance du club RH du Cercle LAB

    Le 26 septembre, le club RH du Cercle LAB s’est réuni autour du sujet du « nouveau cadre pour donner du sens au travail », en présence de son parrain Stéphane Dessirier, directeur général de MACSF.

    Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF, a donné le coup d’envoi du Club Ressources Humaines du Cercle LAB le 26 septembre dernier. Les travaux issus des quatre réunions de cette année feront l’objet d’une publication annuelle, qui sera préfacée par notre parrain Stéphane Dessirier. En attendant, voici les points forts de la première séance.

    Gilles Emmanuel Bernard, président du Cercle LAB et ancien DRH d’Allianz France, a introduit la réunion et expliqué le fonctionnement du club RH. Dans un premier temps, les participants ont réagi à l’actualité des dernières semaines et notamment à une étude du think tank Institut Sapiens qui pronostique la fin du métier d’assureur en 2051. Stéphane Dessirier a partagé les mêmes craintes sur la menace qui pèse sur l’emploi suite à l’arrivée de l’intelligence artificielle. Il a pointé du doigt la complexité du secteur qui justifie actuellement un niveau d’effectifs élevé mais qui présente, à son sens, un risque de disruption majeur. D’autres intervenants comme Norbert Girard, secrétaire général de l’Observatoire National sur l’Évolution des Métiers, se sont montrés plus optimistes quant à l’avenir de la profession.

    Focus sur l’entreprise libérée

    Pour faire face aux nouveaux défis du secteur, les entreprises doivent se transformer profondément de l’intérieur. D’autant plus que l’engagement des collaborateurs s’est fortement dégradé les dernières années, selon plusieurs études. La deuxième partie de la matinée a été consacrée au thème « Un nouveau cadre pour donner du sens au travail ». Christophe Collignon, ancien dirigeant d’Imatech et fondateur de Sens Collectif, a présenté les fondamentaux de l’entreprise libérée, concept théorisé par le professeur Isaac Getz. Partager l’information, donner plus d’autonomie aux collaborateurs, favoriser la transversalité, le télétravail et la prise de décisions en mode collaboratif permet, selon les différentes expériences présentées, de favoriser l’engagement et la créativité des collaborateurs.

    Échaudé par un taux d’engagement de moins de 10% dans ses équipes, Stéphane Dessirier a décidé en 2015 de mener un profond projet de transformation d’entreprise au sein de la MACSF qu’il a appelé « entreprise responsabilisante ». Le patron de la MACSF a partagé avec la salle son bilan trois ans après, au moment où l’entreprise a approuvé un projet de réaménagement des espaces de travail. Si certaines directions se sont facilement adaptées à ce nouveau mode d’organisation, d’autres expriment leur résistance. Selon Stéphane Dessirier, le succès réside dans le tempérament du manager.

    Suite à cette présentation, plusieurs participants comme Cyril de Montgolfier, ancien directeur général de La Parisienne Assurances et ancien directeur des ressources humaines d’Axa France ont partagé leurs expériences.

    Prochaines dates

    Le club RH se réunira le 13 décembre prochain autour du thème « Anticiper la transformation des métiers », avec la participation de Norbert Girard, secrétaire général de l’OEMA. S’ensuivront les réunions du 19 mars et du 11 juin. A vos agendas !