Bactérie Eceh : L’Espagne veut demander une indemnisation pour les préjudices subis par ses agriculteurs

    L’Espagne envisage de demander un indemnisation pour les préjudices causés à ses agriculteurs par des informations sur la responsabilité des concombres espagnols dans l’intoxication alimentaire qui a fait plusieurs morts en Europe, a dit mardi la chef de la diplomatie espagnole, Trinidad Jimenez.

    L’Espagne va d’abord évaluer ces préjudices, puis décider si elle a la possibilité “de demander une indemnisation à la Commission européenne pour compenser le dommage financier qu’auront subi nos producteurs”, a dit la ministre lors d’une conférence de presse à l’occasion d’une visite de travail au Mexique.

    Pour l’heure “ce qui est le plus important, pour des raisons de sécurité alimentaire, c’est de déterminer l’origine de l’infection”, a-t-elle souligné. “Nous avons toujours dit qu’il fallait attendre les analyses pertinentes pour voir si le déclenchement de l’infection s’était produite à l’origine ou pendant le transport de ces légumes”, a-t-elle dit.

    Une espèce rare de la bactérie E.coli est à l’origine de l’épidémie de diarrhées mortelles en Allemagne, mais elle n’a pas été trouvée dans les concombres importés d’Espagne et la source de cette contamination “sans précédent” n’a pas encore été découverte, a annoncé mardi la Commission européenne à Bruxelles.

    La Commission a annoncé mardi soir neuf décès en Allemagne et un décès en Suède.   Les autorités allemandes font elles état de 15 décès et de 373 cas.

    Avec AFP