Assurance-vie : l’Afer sert 3,20%, en baisse, mais reste ambitieuse

L’association française d’épargne retraite (Afer) annonce un taux de rendement de son fonds euros de 3,20%. Pour la première fois de son histoire, l’association qui aura 40 ans l’an prochain, a constitué une provision pour participation aux bénéfices de 80M d’euros.

Ni le contexte économique, ni les préconisations de Christian Noyer, n’auront fait infléchir la politique de l’Afer. Après un taux 2013 de 3,36%, l’Afer se paye le double luxe de sortir un taux de rémunération de 3,20% et une dotation à la PPE de 80M d’euros (soit 0,20 point de rendement). « Un taux bon, très bon, naturel qui n’est pas gonflé artificiellement », a ajouté Gérard Bekerman, président de l’Afer. Et à propos de cette provision pour participation aux excédents, il a mentionné que l’association « aurait pu faire bien plus si notre partenaire (Aviva, ndlr) avait bien voulu faire plus de plus-values ».

Cette nouveauté, rendue possible depuis 2008 par une modification des statuts de l’association, permet d’envisager l’avenir. Car celui-ci, dans le contexte économique actuel, est forcément peu brillant, malgré une réserve de capitalisation « équivalente à 1,75% de rendements », selon Gérard Bekerman. « Compte tenu de l’incertitude des marchés, du climat international, il nous a semblé important de constituer une PPB, c’est une question de prudence et de sagesse », a encore précisé M. Bekerman.

Pour l’avenir, l’Afer envisage surtout de faire glisser vers les UC ses clients. Aviva prévoit de sortir pour le mois de juin un contrat eurocroissance dédié, « avec 0,89 % de frais de chargement », a annoncé Nicolas Schimel, le directeur général d’Aviva France. Le fonds AferImmo fait son retour dans quelques jours. Surtout, comme il l’annonçait l’an passé, M. Bekerman et l’Afer ont trouvé sur appel d’offre contrôlé par Aviva Investors, un gestionnaire pour un fond « actions PME ». Un partenariat passé avec Ardian (ex-Axa Private Equity) doit également augmenter la part private equity dans le fonds euros.

Avec un flux de 18% d’UC en 2014, l’Afer a entamé ce virage qui doit permettre à ses adhérents de trouver du rendement. D’autant que ces derniesr sont toujours plus nombreux et fidèles. La durée de détention moyenne annoncée par l’association est de 17 ans, le nombre d’adhérents est de 716.000, en hausse sur l’année. La collecte a augmenté de 10% à 2,2Mds d’euros, pour une baisse des rachats de 10% à 130M d’euros et 848M payés au titre des décès.

Enfin, l’Afer a passé un accord avec les réseaux de distribution Afer, avec 90% des intermédiaires signataires. Cet accord permet à un adhérent de transéfrer son contrat d’un conseiller à l’autre.