Assurance en ligne : Ineas placé sous administration judiciaire

L’assureur en ligne Ineas, acteur historique du secteur, a été placé le 24 juin dernier sous administration judiciaire à la demande du De Nederlansche Bank (DNB), l’autorité de régulation des services financiers aux Pays-Bas.

« La Cour du District d’Amsterdam a indiqué qu’International Insurance Corporation (la société qui gère Ineas, ndlr), ne répondait pas aux exigences légales de solvabilité et que ses liquidités étaient insuffisantes », selon un communiqué publié sur le site internet du groupe.

La principale raison invoquée pour expliquer ce manque de liquidités est la très forte sinistralité subie ces derniers mois, notamment à cause d’un hiver très rude et soumis à de nombreuses intempéries.

En conséquence, deux administrateurs ont été nommés afin de transférer les contrats d’Ineas à d’autres assureurs. Pour les assurés, leurs contrats « sont toujours actifs » et « les primes doivent être payées ». Ineas a également confirmé qu’il continuera « de gérer les sinistres qui doivent toujours être déclarés sur son site internet ». Le service d’assistance est également maintenu dans les mêmes conditions.

En revanche, des mesures d’urgence ont été prises. Si les sinistres engagent la responsabilité civile, le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages effectuera le paiement des sinistres. Au contraire, pour les sinistres autres que responsabilité civile, Ineas n’est plus autorisé à payer directement les garages ou les prestataires, les assurés devant payer eux-mêmes leurs factures. Par ailleurs, Ineas a précisé qu’ « il n’était pas certain d’être en mesure de rembourser totalement l’intégralité des dommages matériels ».

Ineas gère environ 93.000 contrats dans toute l’Europe, la plupart en assurance auto directement via le site internet de l’assureur. Fondé en 1997, Ineas a été l’un des premiers assureurs en ligne en Europe.

Comments are closed.