Assurance-crédit : Coface n’a pas été mis en vente

Coface, qui avait un projet d’agence de notation, n’a pas été mis en vente, a indiqué sa maison mère Natixis jeudi à l’AFP.

Le président de l’assureur-crédit, François David, avait pourtant fait état d’une offre d’un groupe français « enthousiaste » à l’idée du projet d’agence de notation. Mais Coface n’a pas été mis en vente. Natixis n’avait pas reçu de proposition qui corresponde à la description du dirigeant de Coface, selon une source proche du dossier, indique l’AFP.

Coface s’était lancée dans un projet d’agence de notation en juin 2009, mais avait été stoppé en mars 2011 par Natixis, l’actionnaire de la Coface voyant d’un mauvais œil cette diversification.

Fin février, au cours de la présentation des résultats de Natixis, le directeur général Laurent Mignon avait confirmé que le scénario privilégié restait une introduction en Bourse de la Coface, alors gérée comme un actif non stratégique, sans qu’aucun calendrier n’ait été fixé.

« Vivement que nous soyons vendus », a déclaré mercredi M. David, estimant qu’il existait « une niche, un chemin formidable pour créer une agence de notation qui soit concurrente des trois grandes et qui en plus exerce un métier qu’elle connaît, contrairement aux trois grandes qui exercent un métier qu’elles ne connaissent pas. »

Comme prévu, M. David quittera ses fonctions de président du conseil d’administration après la prochaine assemblée générale de l’assureur-crédit, qui aura lieu mi-mai.