Swiss Re renoue avec les bénéfices au 3ème trimestre malgré un recul des primes

Le réassureur helvétique Swiss Re a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre en réalisant un profit net de 334 millions de francs suisses (221 millions d’euros), faisant grimper le titre à la Bourse suisse.

Ce résultat dépasse les prévisions des analystes interrogés par l’agence AWP qui tablaient en moyenne sur 133 millions de francs suisses, une annonce qui a permis à l’action de prendre 5,42% à 44,70 francs suisses dans un marché en recul de 1,11% vers 08H42GMT.

“La réduction des risques devrait être saluée par les investisseurs. Les activités d’assurance semblent être sur le chemin de la reprise”, a relevé la banque Wegelin dans un commentaire aux investisseurs.

Swiss Re indique toutefois que son bénéfice net a été affecté par des pertes enregistrées sur certains marchés financiers, dont 706 millions liés aux fonds d’obligations d’entreprises et 263 millions de dépréciations liées à son portefeuille de produits titrisés.

Les primes ont par contre reculé de 11% à 5,84 milliards, un chiffre inférieur aux prévisions des analystes qui ciblaient 6,38 milliards.”Les perspectives pour notre groupe sont encourageantes”, a cependant affirmé le directeur général Stefan Lippe. “Au cours des neuf premiers mois de 2009, nous avons rétabli la position de notre capital. Notre performance sous-jacente reste très forte”, a-t-il estimé.

Les fonds propres ont ainsi progressé de 2,4 milliards sur la période à 26,2 milliards. Le groupe explique le retour aux bénéfices par la poursuite de la bonne gestion de sa branche “Legacy”, chargée de liquider certains actifs financiers risqués. Cette division a ainsi enregistré un bénéfice d’exploitation de 22 millions, contre une perte de 974 millions il y a un an.

Dans l’assurance dommage, les primes ont chuté de 12% et le ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) s’est amélioré de 15,1 points à 84,5%.

“Cet excellent résultat est en partie tiré par le faible niveau de catastrophes enregistrées durant le trimestre”, selon le groupe. Les primes dans l’assurance vie ont reculé de 9%, mais la branche a enregistré un résultat d’exploitation de 388 millions de francs, contre une perte de 79 millions.

La gestion d’actifs a également vu son résultat d’exploitation augmenter de 16% à 740 millions. Swiss Re a par ailleurs indiqué être en avance sur son programme de réduction de coûts, attendu entre 150 et 200 millions cette année, contre 100 millions initialement prévus. Le réassureur avait annoncé début avril la suppression d’environ 1.200 emplois sur les douze prochains mois et un programme de réduction de coûts de 400 millions d’ici l’année prochaine.

“Notre priorité est la rénovation (des contrats) en janvier. Les fondamentaux du marché pointent une tendance à la hausse des prix, mais la remise à l’état du capital de l’industrie et l’absence d’ouragans pourraient en partie retarder la correction du marché”, a expliqué M. Lippe, pour qui le groupe est “bien positionné pour la saison à venir”.

“Il serait toutefois souhaitable d’avoir des détails sur une prochaine action de Berkshire Hathaway”, pointe toutefois la banque Wegelin. Swiss Re, qui a subi une perte nette de 864 millions en 2008, avait décidé de lever quelque 5 milliards pour se recapitaliser. Dont au moins 3 milliards auprès du groupe diversifié Berkshire Hathaway de Warren Buffett.

Si M. Buffet convertit ses obligations à partir de 2012, comme stipulé dans l’accord avec Swiss Re, il détiendra plus de 27% du réassureur.

Zurich, 3 nov 2009 (AFP)