Santé : Un reste à charge de plus de 50% avant complémentaire en France selon Verspieren

INFOGRAPHIES – Verspieren a compilé quelque 70 millions de données en matière de santé pour arriver à établir une photographie du reste à charge de ses clients avant l’intervention des complémentaires santé. Il dépasse les 50% de la facture.

Le sujet de la santé et tout particulièrement du reste à charge des patients cristallise les débats à l’occasion de l’élection présidentielle. Verspieren s’invite dans la discussion en livrant son analyse de 70 millions de données de santé destiner à « mesurer le degré de ‘privatisation’ du système de santé. Elle relève que le reste à charge annuel sur les frais de santé en France métropolitaine s’élève en moyenne à 1115,84 euros avant intervention des complémentaire, soit 51,86% de la facture totale.

Ce chiffre marque toutefois des disparités régionales comme le montre l’infographie ci-dessous.

En termes de coût moyen par adulte, c’est la région PACA qui arrive largement en tête, avec une consommation annuelle de soins médicaux qui atteint près de 1200 euros par an.
En revanche, l’Île-de-France arrive en tête des régions sur l’indicateur du reste à charge avant intervention des complémentaires avec en moyenne 57,26%. « La question du reste à charge est fondamentale puisqu’elle marque le rôle croissant des complémentaires santé dans le cadre, notamment, de l’ANI et de la mise en conformité avec le contrat responsable, mais aussi le poids des décisions en matière de déremboursement de certains médicaments ou actes », note Jean-Philippe Ferrandis, directeur des assurances de personnes de Verspieren

Dans le détail, l’Île-de-France truste les premières places sur tous les actes, spécialités ou prestations étudiées par Verspieren, en terme de coût par adulte (voir cartes ci-dessous). Ainsi, lorsqu’un orthodontie revient en moyenne à 610 euros en Bretagne, en Île-de-France, le tarif grimpe à 835 euros.