Santé : Malakoff Médéric publie son enquête annuelle sur le bien-être au travail

Selon l’étude santé bien-être au travail menée par la Malakoff Médéric, les Français disent souffrir d’un manque de sommeil, de la fatigue nerveuse et psychologique de leur travail et beaucoup d’entre eux n’arrivent pas à concilier vie professionnelle et vie privée. Autant de symptômes qui agissent sur la santé.

Il va falloir faire de la prévention et toujours plus de prévention. Selon les statistiques de l’étude annuelle menée par la Malakoff Médéric et la société Sociovision, les salariés attendent que leur société les accompagnent au mieux.

Selon l’étude qui porte sur le national, 31% des salariés ont vécu une restructuration ou une réorganisation dans leur entreprise, soit 11 points de plus qu’en 2009. 69% estiment que leur travail est nerveusement fatiguant. Une fatigue qui touche plus particulièrement les cadres. Et 32% des salariés ont du mal à concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Le bilan de l’étude menée en Ile-de-France quant à elle montre que la fatigue nerveuse touche 71% des salariés, un résultat dû à une grande concentration de cadres dans cette région. Les salariés se plaignent aussi des conditions de transports difficile puisque 53% des Franciliens passent plus d’une heure par jour dans les transports pour effectuer l’aller-retour domicile-travail. De plus, 52% estiment ne pas dormir assez. Des troubles de la vie quotidienne qui influent leur travail et conditionne leur santé.

« Ce contexte général crée un besoin d’accompagnement fort, les salariés attendant beaucoup de leur entreprise et des services qu’elle pourrait leur apporter », note Anne-Sophie Godon, directrice de la prévention et des nouveaux services chez Malakoff Médéric. « En Île-de-France, la crise a fait naître une situation paradoxale : malgré la bonne ambiance qui règne dans les équipes, l’engagement individuel des salariés vis-à-vis de leur entreprise s’est amoindri. »

Malakoff Médéric va donc s’employer à développer plus largement encore ses opérations de prévention.