Santé : Cent députés lancent un appel contre les déserts médicaux

Une centaine de députés de la majorité ont déposé mercredi à l’Assemblée nationale une proposition de résolution pour « que la lutte contre la désertification médicale soit une priorité nationale ».

Il semble que la santé fasse son entrée dans le débat présidentiel. C’est la députée Véronique Besse, proche de Philippe de Villiers, qui est à l’initiative de l’appel à lutter contre les déserts médicaux. Les députés signataires veulent faire de la question de la « fracture médicale » entre les régions un « enjeu de débat public », notamment pour l’élection présidentielle 2012.

La lutte contre la désertification médicale doit s’accompagner de « l’accès à tous des soins de qualité » et devenir une « priorité nationale », selon les signataires. Ils demandent que les pouvoirs publics favorisent « les conditions matérielles, financières et réglementaires » de cette proposition.

Aides de l’Etat

Par exemple, les députés proposent que l’Etat achète des équipements médicaux ruraux ou fasse des prêts préférentiels pour l’installation des jeunes médecins en zone défavorisée. La lutte doit s’accompagner d’une campagne d’information à destination des étudiants en médecine, tout en rendant effectif le stage de trois mois en milieu rural prévu par la loi et en encourageant les remplacements de médecins de campagne en congés.

Ce texte pourrait donner naissance à une résolution non contraignante pour le gouvernement. Parmi les signataires, diverses tendances sont réunies : Marie-Jo Zimmermann, Hervé Novelli, Christian Vanneste, Jacques Myard, Pierre Morel-A-L’Huissier, Hervé de Charette, Nicolas Dupont-Aignan ou encore Dominique Souchet.