Résultats T1 : Les primes en croissance chez Swiss Life, en Suisse et en France

Le groupe d’assurances Swiss Life présente des résultats trimestriels en hausse notamment grâce à l’activité en France, en forte croissance en assurance-vie.

L’assureur helvétique Swiss Life a vu ses primes s’étoffer au premier trimestre grâce à la demande sur son marché domestique et à ses activités d’assurance vie en France, annonce-t-il. Entre janvier et mars, les recettes des primes sont ressorties en hausse de 14% par rapport à la période comparable l’an passé, à 6,9Mds de francs suisses (5,5Mds d’euros), a indiqué le groupe dans un communiqué.

Les revenus issus de frais et commissions ont quant à eux enregistré une croissance de 6%, à 284M de francs suisses. Les activités de gestion d’actifs ont également enregistré des afflux de capitaux de 1,6Md. “Nous sommes très satisfaits de la marche des affaires au premier trimestre 2013. Toutes les unités de marché ont contribué à cette hausse significative du volume de primes“, a commenté Bruno Pfister, son directeur général, cité dans un communiqué.

960M d’euros de recettes de prime en France

En France, son marché le plus important hors de ses frontières, les recettes de primes ont progressé de 11%, à 1,1Md de francs suisses après un bond de ses activités d’assurance vie, qui affichent une hausse de 19%. En Suisse, où le groupe réalise près des deux tiers de ses recettes, les primes ont augmenté de 10%, atteignant 4,6Mds de francs suisses grâce à une forte demande des petites et moyennes entreprises.

Swiss Life a par ailleurs précisé que le programme d’intégration de sa filiale allemande AWD, rebaptisée Swiss Life Select, est en bonne voie. En 2012, les difficultés liées à son intégration avaient fortement pesé sur ses résultats, le groupe ayant été contraint de passer de lourdes dépréciations d’actifs. Les analystes ont salué ces chiffres du premier trimestre, qualifiés de solides. “Swiss Life est de retour sur la voie de la croissance“, a commenté Stefan Schuermann, analyste chez Vontobel, dans une note de recherche.

Zurich, 23 mai 2013 (AFP)