Résultats S1 : Swiss Life France mieux que le marché, collecte positive en vie

La filiale française de Swiss Life réalise un bon premier semestre avec des chiffres en hausse par rapport au marché.

Swiss Life France poursuit sa croissance basée sur son modèle d’assureur « premium ». “Les résultats semestriels sont très satisfaisants” lance Charles Relecom lors d’une rencontre avec la presse. Le résultat net est de 76M d’euros, en “nette augmentation” (+12%), pour un chiffre d’affaires de 1,906Md d’euros, en hausse de 8%.

Sur le premier semestre 2013, l’activité en assurance-vie est encore et toujours le moteur de la croissance de la filiale française du groupe suisse. Le chiffre d’affaires sur ce segment s’apprécie de 16% à 1,36Md d’euros. La collecte nette atteint 330M d’euros sur le premier semestre 2013.

Surtout, Swiss Life confirme sa tendance à convertir les affaires nouvelles en unités de compte. La production des unités de compte sur ce premier semestre atteint “entre 45 et 50%” selon Eric Le Baron, en charge de l’activité vie, notamment, chez Swiss Life France. L’assureur compte 36% de ses encours en UC, loin des chiffres du marché (environ 17%).

Swiss Life a souffert en santé. La production s’est fortement ralentie, et a même décru. Alors que la prévoyance reste un secteur porteur pour l’assureur, la santé subit “un déficit de croissance car nous avons privilégié la rentabilité” confie Swiss Life France. Dans le même temps, la prévoyance réalisait un chiffre d’affaires en hausse de 5% sur le semestre. Au total, le CA de la branche gagne à peine 1% à 657M d’euros.

Au final, les trois leviers qui influent sur le résultat sont les résultats financiers en hausse, le relèvement des marges en vie la baisse du ratio combiné en santé et en dommages.