Résultats 2022 T1 : L’assurance vie en France porte Swiss Life

Bâtiment de Swiss Life
le siège de Swiss Life

L’assureur suisse Swiss Life a fait état mercredi d’une nette hausse des revenus générés par les frais et commissions au premier trimestre sous l’impulsion de ses activités d’assurance vie en France mais a néanmoins vu ses primes quasiment stagner.

Pour la période allant de janvier à fin mars, ces revenus issus des fais et commissions ont grimpé de 14% en monnaies locales, et de 10% une fois convertis en francs suisses, à 579 millions de francs suisses (554 millions d’euros), indique-t-il dans un communiqué. En France, son deuxième plus gros marché après la Suisse, l’assureur actif dans la prévoyance professionnelle et les produits d’assurance a vu ces recettes augmenter de 25%, compensant leur stagnation sur son marché domestique.

Les revenus générés par les primes ont en revanche enregistré une progression plus modeste de 1% en francs suisses, et de 3% en monnaies locales, à un peu plus de 6,8 milliards de francs, a-t-il chiffré lors d’un point sur son activité en début d’année. Si les recettes des frais et commissions dépassent les prévisions, les revenus générés par les primes sont en revanche inférieurs aux attentes.

Par comparaison, les analystes interrogés par l’agence suisse AWP tablaient en moyenne sur 561 millions de francs suisses en frais et commissions mais aussi sur plus de 6,9 milliards de primes. Les données publiées par l’assureur pour le début d’année sont “limitées”, a souligné Simon Foessmeier, analyste chez Vontobel, dans un commentaire boursier, estimant qu’il est difficile d’en tirer “des conclusions significatives”. Mais “les chiffres semblent bons, en particulier si on considère que le premier trimestre 2021 avait été solide”, a-t-il ajouté.

Que pensez-vous du sujet ?