Résultats 2020 S1 : Bénéfice net divisé par deux pour Generali

logo generali
Le logo de l'assureur italien Generali.

L’assureur italien Generali a vu son bénéfice net divisé par deux au premier semestre en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus, mais a souligné jeudi sa solidité dans un contexte difficile.

Le bénéfice net a chuté de 56,7% à 774 millions d’euros, un résultat un peu inférieur aux attentes des analystes. Ces derniers tablaient sur 824 millions d’euros, selon le consensus compilé par Generali. Le bénéfice a été grevé par 226 millions d’euros de dévaluations sur ses investissements du fait de l’évolution négative des marchés financiers et par le versement de 183 millions d’euros après un accord d’arbitrage avec BTG Pactual concernant la vente de la banque suisse BSI. Ont également pesé les 100 millions d’euros que l’assureur a alloués à un “Fonds extraordinaire international” qu’il a lui-même créé pour répondre à la lutte contre la pandémie.

Son résultat opérationnel est lui resté quasi stable (-0,4%), à 2,7 milliards d’euros, un chiffre conforme aux attentes. Il bénéficie de la croissance des segments Dommages et Gestion d’actifs ainsi que de récentes acquisitions, éléments qui compensent la baisse du segment assurances Vie (-15%).

Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen en terme de capitalisation boursière a légèrement reculé à 194% fin juin, contre 196% fin mars (mais 224% fin décembre). Un peu en dessous des attentes (197%), il reste “solide”, a estimé Generali. “Le premier semestre confirme la validité de notre stratégie, la solidité du modèle d’entreprise et l’excellence technique de Generali, dans un contexte sans précédent”, a commenté le patron de l’assureur, Philippe Donnet, cité dans le communiqué.

“Le groupe a affronté ce moment en accélérant l’innovation et la transformation numérique (…), tout en continuant à mettre en oeuvre la stratégie +Generali 2021+ de manière disciplinée et efficace”, a-t-il ajouté. Generali a indiqué que son bénéfice net serait en baisse en 2020 par rapport à 2019, en raison notamment de l’impact de la pandémie sur les marchés financiers.

Grâce à la diversité de son activité, son résultat opérationnel sera résistant, malgré “une probable baisse par rapport à 2019”. L’épidémie aura un “impact négatif sur l’évolution de la récolte (de contrats) du groupe, en particulier les assurances voyages”. Pour compenser la baisse des revenus, l’assureur précise qu’il continuera à réduire les coûts.

Que pensez-vous du sujet ?