Generali : La famille Benetton soutient la liste Caltagirone

La liste de Francesco Gaetano Caltagirone décroche le soutien de la famille Benetton.
La liste de Francesco Gaetano Caltagirone décroche le soutien de la famille Benetton.

La famille Benetton, actionnaire à hauteur de 4% de l’assureur Generali, votera vendredi pour la liste des candidats présentée par le magnat de la construction Francesco Gaetano Caltagirone qui s’oppose à la reconduction du PDG Philippe Donnet, a appris l’AFP mercredi de source proche du dossier.

“La famille Benetton a décidé de soutenir la liste des actionnaires entrepreneurs”, car étant des entrepreneurs eux-mêmes, il y a une “certaine affinité” avec leurs positions et “une vision commune” concernant l’avenir de Generali, a indiqué cette source, confirmant des informations publiées par le journal Il Sole 24 Ore.

Lors de l’assemblée générale des actionnaires prévue vendredi, la liste de M. Caltagirone, deuxième actionnaire de Generali avec une part de 9,95%, sera en concurrence avec celle du conseil d’administration sortant sur laquelle figure M. Donnet, qui brigue un troisième mandat. La liste de M. Caltagirone est soutenue par Leonardo Del Vecchio, fondateur du fabricant de lunettes Luxottica (8%) et la fondation CRT (1,7%). Associé à la famille Benetton et d’autres actionnaires minoritaires, ce camp adverse pèse désormais “plus de 25% du capital”, selon Il Sole 24 Ore.

Les Benetton s’opposent à la liste “autoproclamée” du conseil d’administration sortant, jugeant qu’une telle pratique devrait être réservée à des sociétés cotées “où l’actionnariat n’est pas clairement défini”, selon une source proche. Quel que soit le résultat du vote de l’assemblée générale, Edizione, la holding de la famille Benetton, souhaite que les tensions s’apaisent afin de permettre un travail en commun “pour le bien de Generali”.

Generali constitue pour Edizione un investissement purement financier et ne figure pas parmi ses actifs jugés “stratégiques”, comme Atlantia (autoroutes), Autogrill (restauration) et Benetton group (habillement). M. Caltagirone et son allié Leonardo Del Vecchio se disputent le contrôle de l’assureur italien avec Mediobanca, principal actionnaire avec 12,8% du capital mais 17,2% des droits de vote, grâce à un emprunt d’actions.

Le choix des actionnaires institutionnels, qui représentent 35% du capital, sera décisif pour cette bataille inédite. Les deux principales sociétés de conseil aux actionnaires ISS et Glass Lewis, en général très écoutées par ces investisseurs, ont recommandé de voter pour la liste de M. Donnet, la jugeant plus crédible. Parmi les fonds ayant déjà fait part de leur soutien au PDG sortant figurent Fondazioni Casali, Union Investment, Calpers et British Columbia Investment Management et Deka Investment.

Que pensez-vous du sujet ?