Résultats 2019 : Zurich Insurance dépasse ses objectifs

Bâtiment de Zurich Insurance

L’assureur suisse Zurich Insurance a annoncé jeudi avoir achevé son plan stratégique à horizon 2019 en dépassant ses objectifs, avec une hausse de son bénéfice net annuel à 4,15 milliards de dollars, ce qui va le conduire à relever son dividende.

C’est un succès pour le patron italien du groupe, Mario Greco, ancien dirigeant de l’assureur Generali, qui, à son arrivée en 2016, s’était attelé à réorganiser l’assureur helvète. Ces trois dernières années, “nous avons considérablement renforcé l’entreprise, (…) réduit la volatilité des pertes et profits et amélioré les services à la clientèle”, s’est-il félicité dans un communiqué publié jeudi.

Sur le plan financier, le groupe a notamment réussi à économiser plus que la somme de 1,5 milliard de dollars initialement annoncée. Sur l’exercice 2019, il fait mieux qu’attendu par les analystes interrogés par l’agence suisse AWP qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net à 3,99 milliards de dollars. Le bénéfice opérationnel, en forte hausse de 16% à 5,3 milliards de dollars, est conforme à leurs estimations.

Fort de ces résultats, le groupe propose de relever à nouveau le dividende versé à ses actionnaires, à 20 francs suisses par action contre 19 francs précédemment. A 10H55 GMT, le titre du groupe gagnait 0,78% à 424,60 francs suisses.

L’assurance dommages au beau fixe

La branche d’assurance dommages a largement contribué à ces résultats, en dépit d’une année difficile en Amérique du Nord dans l’assurance agricole. Avec des revenus en hausse à 34,2 milliards de dollars, grâce à une augmentation des tarifs et des souscriptions, l’assureur réussit à faire bondir de 38% son bénéfice opérationnel à 2,9 milliards de dollars.

Le ratio combiné de la branche, indicateur clé pour mesurer la rentabilité technique en assurance (quand il reste sous la barre des 100%, cela signifie que l’activité est rentable), s’améliore en se réduisant de 1,4 point à 96,4%, témoignant notamment d’un niveau plus faible des pertes liées aux catastrophes naturelles. En 2020, Zurich entend accélérer sur les souscriptions de contrats dommages en récoltant les fruits des changements déjà opérés, soit un portefeuille d’activités rééquilibré, une hausse tarifaire généralisée et des dépenses plus réduites.

La branche Farmers, qui fournit des services de gestion aux sociétés d’assurance coopératives américaines Farmers Exchange, conclut 2019 en forme avec une hausse tant des revenus (+ 2% à 20,6 milliards de dollars) que du bénéfice d’exploitation (+4% à 1,7 milliard de dollars). L’assurance vie affiche des performances plus contrastées, les revenus stagnant à 33,4 milliards de dollars et le bénéfice opérationnel reculant à 1,48 milliard, pénalisés par un effet de change défavorable.

Que pensez-vous du sujet ?