Résultats 2019 S1 : Forte hausse du bénéfice net pour Generali

Le siege de generali france

L’assureur italien Generali a annoncé jeudi avoir vu son bénéfice net augmenter de 34,6% au premier semestre, à 1,78 milliard d’euros, un résultat supérieur aux attentes des analystes, grâce notamment à des cessions.

Ces derniers tablaient sur 1,69 milliard, selon le consensus d’analystes compilé par Generali. Le groupe a bénéficié d’un gain de 352 millions d’euros provenant de la vente de son portefeuille d’assurance vie allemand Generali Leben et de 128 millions d’euros provenant de la cession de ses activités en Belgique, a-t-il expliqué dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel semestriel a lui augmenté de 7,6% à 2,72 milliards d’euros, un chiffre là aussi au-dessus des attentes du marché (2,65 milliards). Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen en terme de capitalisation boursière s’élève à 209%, en petite augmentation par rapport aux 207% de fin mars. Les analystes prévoyaient 209,5%.

“Ces résultats montrent la capacité du groupe à générer de la valeur financière et industrielle durable pour tous ses actionnaires. Le premier semestre confirme la mise en œuvre efficace et disciplinée du plan stratégique triennal “Generali 2021″ dans tous les secteurs d’activités”, a commenté le patron du groupe, le Français Philippe Donnet, cité dans le communiqué.

Le groupe a précisé maintenir ses objectifs pour les trois années à venir, notamment une hausse du bénéfice par action de 6 à 8% par an, “malgré les pressions renouvelées liées à l’évolution des taux”. D’ici 2021, Generali mise sur le développement de la gestion d’actifs,
ainsi que sur la numérisation de son modèle opérationnel et de distribution pour doper sa croissance et ses bénéfices. Il va conserver dans le même temps un réseau de 150.000 agents, les clients tenant à un “contact physique”, selon lui.

Generali entend consolider sa position forte en Europe, notamment en Italie, où il est numéro un, en Allemagne et en France, tout en investissant dans des marchés à forte croissance (Europe centrale et de l’Est, Asie et Amérique latine, santé, assistance, petites et moyennes entreprises…). Generali a indiqué en novembre disposer de 3 à 4 milliards d’euros à investir dans sa croissance d’ici 2021, en particulier via des acquisitions. Il a ainsi signé le 18 juillet un accord pour acheter deux sociétés au Portugal pour un montant total de 600 millions d’euros, ce qui lui permettra de devenir le deuxième opérateur sur le segment dommages dans ce pays et le troisième assureur de manière générale.

“Nous estimons que le marché européen offre d’importantes opportunités de croissance. Vieillissement de la population, hausse de l’épargne privée, diffusion de nouveaux services liés à l’assistance”, a récemment noté un haut dirigeant de Generali, Frédéric de Courtois, dans un entretien au quotidien La Repubblica. Le groupe est présent dans 50 pays avec près de 71.000 employés.