Résultats 2018 T3 : La France tire la croissance de Swiss Life

Bâtiment de Swiss Life

L’assureur suisse Swiss Life s’est montré confiant sur ses objectifs pour 2018, envisageant même de les dépasser, lors de la publication mercredi d’un point sur son activité sur neuf mois, portée notamment par l’assurance-vie en France.

Sur les trois premiers trimestres, le volume des primes s’est accru de 4% à 14,6 milliards de francs suisses (12,8 milliards d’euros) tandis que les revenus liés aux frais et commissions ont augmenté de 7% en rythme annuel, à 1.156 millions de francs suisses, a-t-il indiqué dans un communiqué. L’assureur zurichois a attribué cette hausse à la fois à la contribution plus élevée des recettes générées par les conseillers indépendants, en hausse de 10%, à ses activités dans l’assurance-vie en France, son plus gros marché hors de Suisse, ainsi qu’aux prestations aux entreprises sur son marché intérieur.

En France, les recettes issues des primes ont grimpé de 11%, la croissance dans l’assurance-vie se chiffrant à 17%. En Suisse, les recettes ont augmenté de 3%, progressant de 3% auprès de la clientèle d’entreprises contre 1% auprès de la clientèle privée. “Nous sommes confiants quant au fait que nous atteindrons, voire surpasserons tous les objectifs fixés”, a déclaré son directeur général, Patrick Frost, cité dans le communiqué, au vu de cette évolution favorable sur les neuf derniers mois.

En 2015, le groupe suisse s’était fixé pour objectif d’accroître la part des recettes issues des frais et commissions, pour les porter aux environs de 400 à 450 millions de francs suisses d’ici fin 2018. Ses objectifs à trois ans incluaient aussi entre autres une hausse des dividendes et 100 millions d’économies de coûts. Le groupe doit faire le point sur ses objectifs pour les prochaines années le 29 novembre, lors d’une journée dédiée aux investisseurs.