Résultats 2017 S1 : Bénéfice net en baisse pour Zurich Insurance

L’assureur suisse Zurich Insurance, en pleine transformation, a publié jeudi un bénéfice net en baisse de 7% au premier semestre à 1,5 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros), plombé par le changement dans les règles d’indemnisation au Royaume Uni qui a affecté l’assurance dommages.

Sur les premiers mois de l’exercice, cette révision du taux dit « Ogden », utilisé pour calculer les indemnisations forfaitaires pour les accidents corporels, a grevé ses résultats de 289 millions, a quantifié le groupe dans un communiqué. L’assureur zurichois s’est néanmoins dit en bonne voie pour atteindre ses objectifs pour la période allant de 2017 à 2019, précisant que sur les 1,5 milliard d’économies de coûts visés, 550 millions avaient déjà été faits.

Le groupe, en pleine réorganisation depuis l’arrivée aux commandes l’an passé de Mario Greco, l’ancien patron de l’assureur italien Generali, a vu le bénéfice opérationnel de sa division d’assurance dommages se contracter de 15% au premier semestre. Hors taux Ogden, il s’est toutefois accru de 2%, a-t-il précisé. Ses activités d’assurance vie ont vu leur bénéfice opérationnel grimper de 16%, portées en particulier par la région Asie Pacifique, où la croissance a été soutenue par le Japon ainsi que par l’intégration de l’unité rachetée au groupe financier australien Macquarie.

Dans le communiqué, Mario Greco s’est dit « très satisfait » de ces résultats qui montrent ce que ses équipes ont pu accomplir dans un laps de temps relativement court. Le nouveau patron de Zurich Insurance avait levé le voile en novembre sur sa stratégie lors d’une journée dédiée aux investisseurs, expliquant qu’il souhaitait simplifier la structure du groupe, réduire les coûts et mettre l’accent sur les pans d’activités les plus rentables. Le groupe s’est notamment renforcé dans l’assurance voyage en rachetant en avril l’australien Cover-More Group.