Résultats 2017 S1 : Bénéfice net en hausse pour Swiss Life

L’assureur suisse Swiss Life a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 5% au premier semestre, à 524 millions de CHF (458 millions d’euros), au-delà des attentes des analystes.

Les activités de frais et commissions ont enregistré une croissance, tandis que les recettes de primes se sont repliées, a indiqué le groupe zurichois dans un communiqué. Le directeur général (CEO) Patrick Frost, a assuré que Swiss Life se trouve en bonne voie pour réaliser les objectifs financiers 2017. « Nous sommes légèrement en avance dans la réalisation du programme d’entreprise ‘Swiss Life 2018′ », a précisé le CEO, qui revient d’un congé maladie de plusieurs mois et qui reprendra pleinement ses fonctions en octobre.

L’un des objectifs consiste à réduire la base de coûts de 100 millions de CHF (87 millions d’euros). La direction n’a fourni aucune perspective chiffrée pour l’exercice dans son ensemble. « Durant le premier semestre 2017, nous sommes parvenus à renforcer encore notre capacité de rendement et en particulier à développer nos activités reposant sur le versement de frais et commissions », a indiqué M. Frost. Le bénéfice opérationnel s’est fixé à 760 millions de CHF (664 millions d’euros), ce qui représente une hausse de 4%.

L’assureur a subi une érosion de 2% du volume de primes, à 9,98 milliards de CHF (8,72 milliards d’euros). Les recettes totales accusent un repli de 7% à 10,67 milliards de CHF (9,32 milliards d’euros). Dans le domaine des versements de frais et de commissions, les revenus ont connu une croissance de 4% à 676 millions de CHF (591 millions d’euros). Le résultat financier s’est inscrit à 2,33 milliards de CHF (2,03 milliards d’euros), en recul de 7%.

Dans un contexte de baisse des recettes, Swiss Life a réduit ses charges d’exploitation de 8%, à 9,91 milliards de CHF (8,66 milliards d’euros), principalement sous l’effet d’une réduction importante (-12%) des prestations d’assurance et de sinistres. Les résultats sont en revanche prometteurs dans le domaine de la gestion de fortune. Le groupe a enregistré un afflux d’argent nouveau de 3,3 milliards de CHF (2,9 milliards d’euros), pour des actifs sous gestion de 54,3 milliards, un total en hausse de 10% sur six mois.