Résultats 2015 T3 : Primes en hausse pour Swiss Life

L’assureur helvétique Swiss Life a enregistré des primes sur neuf mois en hausse de 7% en monnaies locales, à 14,6 milliards de francs suisses, a-t-il annoncé jeudi, mais a de nouveau été affecté par la force du franc suisse.

Une fois converties en franc suisse, la devise dans laquelle le groupe publie ses comptes, les recettes des primes n’ont augmenté que de 1% par rapport à la période comparable l’an passé, a indiqué le groupe zurichois dans un communiqué.

Les revenus issus de frais et commissions ont quant à eux progressé de 14% en monnaie locale à 929 millions de francs, a précisé Swiss Life lors d’un point sur son activité. En Suisse, son plus gros marché, les recettes se sont étoffées de 6%, portées par les activités de prévoyance professionnelle, en hausse de 7%. L’assurance vie s’est toutefois légèrement tassée, se repliant de 1%.

En France, son premier marché hors de ses frontières, le groupe a également vu ses primes s’étoffer de 6% en monnaie locale, grâce à la croissance dans l’assurance vie (+12%). En Allemagne, elles ont en revanche reculé de 6%. L’unité de marché international, qui englobe l’Autriche, la République Tchèque, la Pologne ainsi que le Royaume Uni, a par contre vu son volume de primes croître de 30% en monnaies locales.

Swiss Life Asset Managers, sa division dédiée à la gestion d’actifs, a quant à elle enregistré des afflux nets d’argent frais de 5,1 milliards de francs suisses, ses actif sous gestion se montant à 36,6 milliards de francs fin septembre, contre 34,9 milliards à la fin du premier semestre. Le groupe doit faire le point sur sa stratégie lors d’une journée dédiée aux investisseurs qui se tiendra le 25 novembre.

“Swiss Life bénéficie d’une bonne dynamique en termes de distribution de produits en particulier en France et dans la division internationale”, a commenté Javier Lodeiro, analyste chez J. Safra Sarasin, dans une note. “La génération d’afflux net d’argent frais a ralenti (probablement en raison de l’environnement de marché incertain)”, a-t-il toutefois nuancé, estimant qu’il s’agissait de la raison pour laquelle les actifs sous gestion de Swiss Life Asset Managers étaient “légèrement décevants”.

La journée pour les investisseurs sera toutefois plus significative que les chiffres publiés jeudi, a-t-il pointé. Comme d’autres analystes, il espère que Swiss Life, qui avait déjà atteint la plupart de ses objectifs pour 2015 avec plusieurs mois d’avance, y relèvera la barre pour le dividende.