Résultats 2014 T1 : Légère hausse de bénéfice pour Hannover Re

Le réassureur allemand Hannover Re a publié mercredi une légère hausse de son bénéfice net au premier trimestre, faisant état de sa satisfaction concernant ses activités de réassurance non-vie et celles d’investissement.

De janvier à mars, le groupe de Hanovre (nord) a dégagé un bénéfice net en petite hausse de 0,7%, à 233M d’euros, a-t-il fait savoir dans un communiqué, faisant ainsi légèrement mieux qu’attendu par les analystes interrogés par l’agence Dow Jones Newswires, qui misaient sur un résultat net de 216M pour cette période.

“Le bénéfice pour ce trimestre a été tiré par un résultat très satisfaisant dans la réassurance non-vie et de bons revenus d’investissement. Cela montre que nous nous sommes bien adaptés à l’environnement de marché difficile”, a commenté le patron du groupe, Ulrich Wallin, cité dans le communiqué.

Le groupe a également enregistré une légère baisse de ses entrées de primes brutes, à 3,62Mds d’euros contre 3,76Mds un an plus tôt (-3,6%), tandis que son résultat opérationnel (Ebit) s’est replié de 4,6% à 349,6M d’euros.

Dans le détail, sa division de réassurance non-vie, sa principale source de revenus, a fait état d’une hausse de 8,4% de son résultat opérationnel, à la faveur de faibles charges pour catastrophes naturelles, qui sont restées “inférieures” à leur moyenne. La seule catastrophe majeure a été la disparition de l’avion de la Malaysian Airlines, pour laquelle Hannover Re a annoncé avoir mis 30,6M d’euros en réserves.

Quant à sa division de réassurance vie et santé, celle-ci a vu son résultat opérationnel baisser de 36% au premier trimestre, faisant les frais d’une “compétition de plus en plus intense”, a précisé Hannover Re, qui promet toutefois une nette progression de ce secteur dans les prochains mois.

Pour le reste de l’année, Hannover Re s’est dit confiant quant à sa capacité à atteindre ses objectifs. Il vise une hausse “légère” de ses entrées de primes brutes, ainsi qu’un bénéfice net de l’ordre de 850M d’euros, à taux de changes constants et à la condition que ses dépenses pour catastrophes naturelles n’excèdent pas 670M d’euros.

Le groupe prévoit aussi de verser un dividende à hauteur de 35% à 40% du bénéfice net au titre de l’année en cours. “Hannover a pris un départ solide pour 2014”, a estimé Thorsten Wenzel, analyste pour la banque DZ Bank, précisant que le groupe “a des réserves pour faire face à des charges importantes durant les prochains trimestres”.

(Avec AFP)