Résultats 2010 : Generali affiche une très bonne forme pour 2010 et se dit confiant pour 2011

L’assureur italien Generali, dont le bénéfice net a bondi de 30% à 1,7Md d’euros en 2010 grâce à l’assurance vie, a affiché mercredi sa confiance pour 2011, année pour laquelle il table sur une nouvelle croissance de ses marges et de son bénéfice net.

Le résultat opérationnel a augmenté de son côté de 11,7% à 4,1Mds d’euros sous l’effet d’une croissance de 23,5% du résultat opérationnel de l’assurance vie à 3,026Mds, a ajouté le groupe dans un communiqué. La bonne performance de l’Italie (+17,6%), de l’Allemagne (+46,9%) et de la France (+31,1%) ont contribué à la forte croissance de ce résultat, a détaillé le groupe.

Le résultat opérationnel de l’assurance dommages a en revanche reculé de 11,4% à 1,128Md, sous l’effet de catastrophes naturelles qui ont pesé à hauteur de 380M d’euros. Les primes, déjà publiées le 23 février, ont progressé de 3,8% à 73,188Mds.

Malgré ces résultats, Generali a fini sur une baisse de 2,94% à 14,54 euros à la Bourse de Milan, dans un marché en baisse de 2,47% en raison des inquiétudes liées à l’aggravation de la crise nucléaire au Japon. En terme de perspectives, l’assureur table pour cette année sur une « croissance des marges opérationnelles (…) et du résultat net par rapport au niveau de 2010 ».

Le groupe s’est fixé pour objectif d’obtenir cette année un résultat opérationnel compris entre 4 et 4,7Mds d’euros. Fort de ces résultats, Generali va verser à ses actionnaires un dividende de 0,45 euro par titre, en hausse de 28,6% par rapport à 2009. Ces résultats prouvent l’efficacité de « notre stratégie de long terme de prudence et de solidité », a commenté le directeur général Giovanni Perissinotto au cours d’une conférence d’analystes.

« Notre groupe a navigué dans des eaux sombres et turbulentes sans perdre son chemin » et s’est « adapté avec flexibilité et innovation à un environnement volatil et imprévisible », a-t-il ajouté. Le ratio combiné du groupe (rapport de la somme des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) a progressé à 98,8% fin 2010 contre 98,3% fin 2009, notamment sous l’effet des catastrophes naturelles.

A « moyen terme », le groupe s’est fixé pour objectif d’atteindre un ratio combiné de 96%, a indiqué M. Perissinotto. Generali a été secoué ces dernières semaines par des tensions au sein de son conseil d’administration. Son président Cesare Geronzi a été vivement critiqué en particulier par le patron de Tod’s, Diego Della Valle, membre du conseil, notamment pour avoir donné des indications stratégiques qui ne correspondaient pas à celles discutées par le conseil et annoncées au marché.

Milan (Italie), 16 mars 2011 (AFP)